Sénégal: Radio France Internationale annonce la mort de Wade qui réagit avec humour

Abdoulaye Wade. Dr

Le 17/11/2020 à 14h47, mis à jour le 17/11/2020 à 14h50

Suite à un énorme bug informatique, Radio France Internationale a annoncé la mort d’Abdoulaye Wade. Ce dernier n’a pourtant pas mal pris la mauvaise nouvelle.

Radio France Internationale (RFI) a annoncé hier la mort de plusieurs personnalités sur son site internet, dont l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, aujourd’hui âgé de 94 ans et l’ex-chef d’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keïta. Aussitôt que les équipes de cette chaîne très suivie en Afrique francophone se sont rendu compte de leur bourde, les articles en question ont été immédiatement retirés accompagnés de plates excuses.

D’après RFI, il s’agirait d’un bug informatique qui est lié à la migration de son actuel site internet vers une nouvelle plateforme.

Ce n’est jamais très drôle d’apprendre qu’on est mort, surtout en Afrique, où certaines superstitions vivaces croient que c’est le genre de prédiction qui force le sort à se réaliser. Cependant, le président Abdoulaye Wade semble l’avoir très bien pris et a réagi dans un message publié sur sa page Facebook, en n’oubliant pas d’y glisser une émoticône affichant un large sourire et avec une belle photo de lui assis sur une chaise au milieu d’un vaste espace.

«Après l’annonce de mon décès sur le site internet de RFI à la suite d’une erreur informatique, je tiens à rassurer que je suis en pleine forme. Il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir prendre connaissance de sa nécrologie de son vivant (émoticône souriant)", a-t-il écrit.

Après l’annonce de mon décès sur le site internet de RFI à la suite d’une erreur informatique, je tiens à vous rassurer...

Posted by Abdoulaye Wade on Monday, November 16, 2020

Il faut dire que les articles-nécrologies sont souvent préparés par beaucoup de rédaction des années à l’avance pour annoncer le décès des personnalités. Cela permet de gagner du temps en les publiant dès l’annonce de leur mort. Mais, évidemment avant de les publier ou même avant que les internautes ne les partagent, il serait bien de procéder à leur vérification comme le dit si bien Abdoulaye Wade dans son post sur Facebook. «J’en profite pour rappeler à quel point il est important de vérifier ses sources avant de partager une information", a-t-il conclu.

Par Moustapha Cissé (Dakar, correspondance)
Le 17/11/2020 à 14h47, mis à jour le 17/11/2020 à 14h50