Société

Vidéo. Covid-19: à Dakar, les cimetières n'ont "jamais autant enterré de morts"

VidéoLes cimetières de la capitale sénégalaise n'ont jamais autant enterré de morts. Si le Sénégal a été plébiscité pour sa gestion de la pandémie lors des deux premières vagues, cette troisième est particulièrement meurtrière.

Le 06/08/2021 à 15h41
Vidéo. Covid-19: à Dakar, les cimetières n'ont "jamais autant enterré de morts"
AFP

Alors que le Sénégal n'avait enregistré que quelques centaines de morts durant les 12 premiers mois de la pandémie, depuis quelques jours les enterrements se multiplient un peu partout à un rythme inconnu jusqu'ici. le Covid-19 tue autant les jeunes que les plus âgés, et selon les médecins, 70% des malades sont infectés par le variant Delta venu d'Inde. Tout Dakar vit désormais dans la peur de la contamination et surtout des décès.

A Pikine, le cimetière est tellement rempli, qu'il est aujourd'hui impossible de trouver une place pour les nombreux morts de cette commune populeuse située dans la banlieue de Dakar. Les habitants qui réclamaient depuis plusieurs mois l'extension du cimetière sur le terrain attenant appartenant à l'Etat, font de plus en plus entendre leurs voix.

>>>

A Yoff où se trouve le plus grand cimetière de la capitale sénégalaise, l'administrateur des lieux affirme clairement que ce sont plus de 40 corps qui sont enterrés quotidiennement, contre 5 ou 6 auparavant. L'une des personnes qui creusent les tombes, confirme qu'effectivement en une journée, on enterre désormais autant qu'en une semaine, les années précédentes.

C'est le même discours qu'au cimetière chrétien Saint-Lazare, puisque le personnel affirme n'avoir pas vraiment ressenti ni la première ni la seconde vague. Mais la dernière est subie de plein fouet.

Le 06/08/2021 à 15h41