Fermer
#Société

Sénégal: face à l'hécatombe de 2021 sur les plages, des mesures drastiques prises cet été

Publié le 21/06/2022 à 11h11 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sénégal : En 2021, l'Organisation mondiale de la Santé estimait à 236.000 le nombre annuel de décès par noyade au niveau mondial. Au Sénégal, comme dans la plupart des pays côtiers ouest-africains, les noyades se multiplient sur les plages pendant les mois de fortes chaleurs, notamment entre juillet et août.

En termes de noyades, l’année 2021 a été particulièrement meurtrière au Sénégal avec un total de 347 cas enregistrés. Ce bilan macabre a poussé le gouvernement et les collectivités locales, ainsi que la société civile, notamment les nombreuses associations sportives et culturelles (ASC), à se mobiliser pour la prévention.

Tout le monde prône une application stricte des règles de sécurité lors des baignades, mais il est surtout demandé d'éloigner les estivants des plages où les baignades sont interdites. Car, l'essentiel des noyades se produisent malheureusement sur ces lieux connus pour avoir des courants marins et une houle extrêmement dangereux.

>>> LIRE AUSSI: Au Sénégal, ruée vers les "plages de la mort" malgré les noyades

Il appartient alors à l'Etat et aux collectivités locales de mettre en place non seulement une signalisation bien visible, mais aussi de déployer des agents de sécurité pour appliquer cette interdiction. Ainsi le renforcement de la surveillance et la prévention sur la Grande Côte allant de Dakar à Saint-Louis est la plus importante mesure. 

Cette année encore, avec le début des vacances et la forte chaleur, les jeunes envahissent les plages. Jusque-là, les nombreuses sensibilisations et la politique dissuasive de l’Etat ont sauvé certains baigneurs du pire. Même si on n'en est qu’au début de la saison...
Le 21/06/2022 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé