Ethiopie: «au moins 45 civils» exécutés par les forces de sécurité le 29 janvier

Des combattants membres de la milice "d'autodéfense" Amhara Fano.
Le 13/02/2024 à 10h44

Les forces gouvernementales éthiopiennes ont exécuté le 29 janvier au moins 45 habitants d’une ville de l’Etat régional de l’Amhara (Nord), où elles affrontent des milices locales, a dénoncé mardi la Commission éthiopienne des droits humains (EHRC).

«L’EHRC enquête sur les victimes civiles consécutives à des combats (...) le 29 janvier 2024 dans la localité de Merawi», ce qui lui a «permis de confirmer les identités d’au moins 45 civils exécutés par les forces de sécurité gouvernementales», indique cette institution publique statutairement indépendante dans un communiqué.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 13/02/2024 à 10h44