Niger: le cri du cœur des artisans en situation de handicap

Les artisans en situation d'handicap souhaitent que les Nigériens achètent prioritairement les produits artisanaux locaux.
Le 21/02/2023 à 11h47

VidéoLe handicap n’est pas une fatalité, a-t-on coutume de dire. Au Niger, nombreuses sont les personnes en situation de handicap qui exercent plusieurs activités génératrices de revenus, notamment la fabrication de produits artisanaux et cosmétiques... mais ont du mal à écouler leurs produits. Ces artisans appellent les populations et les autorités à la consommation locale.

Malgré son handicap, Issoufou Chekaraou, âgée de 44 ans, se forme continuellement et se spécialise dans la fabrication de produits artisanaux notamment les ballons et de petites pochettes. Cette activité lui permet gagner dignement sa vie, comme toute personne valide.

«Je travaille pour mon avenir et mon développement. J’ai beaucoup bénéficié de ce métier. je me suis marié à deux femmes et j’ai des enfants, en plus de cela j’ai réalisé beaucoup de choses et je ne me plains pas», explique Issoufou, artisan handicapé.

«Au niveau de notre association nationale des personnes handicapées artisans du Niger, nous apprécions le travail des personnes handicapées, nous sommes là aussi pour la promotion des artisans handicapés. Ici à Niamey, il n’y pas de personnes handicapées qui n’as pas de métier. Nous sommes entrain de voir avec nos partenaires, dans la mesure du possible, comment accompagner les artisans handicapés pour faire promouvoir leur talent et leur savoir-faire», explique Seydou Mamane, vice-président de l’association nationale des artisans handicapés du Niger.

Sur le marché, les produits fabriqués par les personnes en situation de handicap ne sont pas prisés par les Nigériens, une situation que décrie chekaraou. Il lance un cri de cœur à la population et aux autorités afin que ceux-ci fassent la promotion de la consommation locale .

«Il n’y pas assez de marchés ici à Niamey. Du coup, nous amenons nos produits au Bénin et au Togo pour les vendre. Nous appelons la population et les autorités à acheter nos produits et en faire la promotion puisque nous avons beaucoup de talents. Nous fabriquons des produits cosmétiques, des chaîses, des ballons, et bien d’autres choses», souligne t-il.

Le métier de l’artisanat des personnes handicapées au Niger constitue un levier de développement économique et contribue à la lutte contre la mendicité, la pauvreté, et le chômage.

Au Niger les personnes en situation de handicap représentent 4,2% de la population totale, soit 715.497 personnes, selon les chiffres du Recensement général de la population et de l’habitat. Depuis septembre 2015, le Niger s’est engagé à mettre en œuvre l’Agenda 2030 des Nations Unies pour atteintes les Objectifs de développement durable (ODD) avec une démarche interdépendante et intégrée.

Le rapport alternatif sur la mise en œuvre de l’Agenda 2030 au Niger, réalisé par la Fédération nigérienne des personnes handicapées en février 2018, a révélé un vide législatif en matière d’auto-emploi et d’entrepreneuriat de cette frange de la population.

Par Aboubacar Sarki (Niamey, correspondance)
Le 21/02/2023 à 11h47