Politique

La Tunisie assouplit les conditions d’entrée des voyageurs, une lueur d'espoir pour le secteur touristique

La Tunisie a annoncé des assouplissements des conditions d’entrée des voyageurs sur son territoire, à partir du 15 février 2022. Ces nouvelles mesures devront contribuer à redynamiser un secteur touristique à l’agonie suite à des restrictions imposées aux voyageurs à cause de la pandémie.

Par Karim Zeidane
Le 12/02/2022 à 15h43, mis à jour le 12/02/2022 à 15h52
Arrivée à l'aéroport de Tunis Carthage
Arrivée de voyageurs à l'aéroport de Tunis Carthage. | DR

A l’instar de nombreux pays dans le monde, les autorités tunisiennes ont décidé d’alléger les restrictions pour les voyageurs qui souhaitent se rendre en Tunisie.

Pour rappel, les autorités tunisiennes avaient durci les conditions d’entrée sur leurs territoire le 1er décembre dernier dans le sillage de la hausse des contagions au Covid-19 dans le monde avec l’apparition du variant Omicron. Elles avaient également instauré un couvre-feu nocturne dans l'ensemble du pays. Le 27 janvier dernier, les autorités avaient décidé de durcir davantage encore les mesures d’entrée sur leur territoire en imposant un certificat de vaccination contre le Covid-19 pour tout voyageur étranger de plus de 18 ans. Exigeant en plus la présentation d’un test PCR de 48 heures et un test antigénique rapide de 24 heures au maximum avant l’arrivée sur le territoire tunisien.

Toutes ces mesures seront levées à partir du 15 février. Ainsi, selon un communiqué de la présidence tunisienne, «à compter du 15 février 2022, les voyageurs de plus de 18 ans détenteurs de la preuve d’un schéma vaccinal complet n’auront plus besoin de présenter un test Covid-19 pour entrer en Tunisie».

تبعا لاجتماع المجلس الوزاري المنعقد بقصر الحكومة بالقصبة بتاريخ 9 فيفري 2022 حول مجابهة تطور الوضع الوبائي بالبلاد،...

Posted by ‎Présidence du Gouvernement Tunisien - رئاسة الحكومة التونسية‎ on Thursday, February 10, 2022

Les voyageurs non-vaccinés, âgés de plus de 6 ans, devront «présenter soit le résultat négatif d’un test PCR réalisé au plus tard 48 heures avant l’arrivée en Tunisie, soit le résultat d’un test rapide de moins de 24 heures», selon le communiqué.

Par ailleurs, des tests rapides TDR-Ag ou PCR aléatoires sont prévus à l’arrivée des voyageurs en Tunisie. Et en cas de positivité, le passager sera soumis à un auto-confinement de 5 jours. En cas d’apparition de symptômes, la période d’auto-confinement sera prolongée à 7 jours.

Enfin, tous les voyageurs à destination de la Tunisie devront remplir au préalable un formulaire électronique sur le site https://app.e7mi.tn et en présenter la preuve à l’enregistrement et à l’arrivée en Tunisie en version numérique ou papier.

A noter aussi que les autorités tunisiennes ont levé le couvre-feu le jeudi 10 février, sur recommandation du Comité scientifique de lutte contre le Covid-19.

A travers ces mesures, les autorités tunisiennes espèrent attirer les touristes et redynamiser ce secteur stratégique, à l’agonie depuis 2020 et l’apparition de la pandémie du Covid-19. Les restrictions au voyage imposées par les autorités ont fortement réduit les arrivées de touristes.

Certes, 2021 est mieux que 2020, toutefois, le secteur du tourisme est très loin des chiffres de 2019, année durant laquelle le pays a enregistré 9,5 millions d’arrivée de touristes, a représenté 14% du PIB et a fait vivre 2 millions de Tunisiens. En 2020, on est tombé à 2 millions de touristes et en 2021, la situation devrait être un peu meilleure, mais la reprise tant attendue a été mise à rude épreuve par les nombreuses restrictions et l’effet du variant Delta qui a durement touché la Tunisie.

Désormais, la réouverture des frontières et l’assouplissement des conditions d’entrée des voyageurs suscitent l’espoir du secteur touristique. Sa reprise pourrait atténuer la crise sachant que 480.000 emplois dépendent directement et/ou indirectement de ce secteur.

Par Karim Zeidane
Le 12/02/2022 à 15h43, mis à jour le 12/02/2022 à 15h52