Fermer

Cameroun. Drame ferroviaire d’Éséka: qui bénéficie de la dotation du chef de l’État?

Publié le 24/10/2017 à 12h34 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
Cameroun: le bilan de l'accident de train devrait s'alourdir
© Copyright : DR

#Autres pays : Au lendemain du premier anniversaire du drame ferroviaire d'Éséka qui a causé la mort d’environ 80 personnes et fait de nombreux blessés, l’État annonce que la dotation spéciale promise aux victimes par le président Paul Biya est disponible. On sait désormais quels en seront les bénéficiaires.

Au lendemain de la catastrophe ferroviaire d’Éséka, le chef de l’État camerounais, Paul Biya, avait promis une dotation spéciale d’un milliard de francs CFA, au titre de l’assistance financière aux blessés et aux ayants droit des personnes décédées ou disparues lors de l’accident. Une somme qui n’a rien à voir avec les indemnisations attendues de la société Camrail, en charge du transport ferroviaire.


LIRE AUSSI : Cameroun. Accident de Camrail: "responsabilité totale et entière" de la filiale de Bolloré


La liste des bénéficiaires a été publiée le 23 octobre par le comité ad hoc chargé d’encadrer les modalités de répartition de cette dotation. Cependant, les victimes dont les noms ne figurent pas dans cette première mouture peuvent encore déposer des recours, en fournissant les pièces justificatives requises.

Présidé par le Premier ministre, le comité avait pour mission d’identifier les victimes, de fournir les modalités de classification desdites victimes en fonction du préjudice subi et d’élaborer des critères d’allocation de cette assistance financière. Il devait aussi déterminer quelles seraient les pièces constitutives du dossier à déposer par les personnes éligibles, ainsi que les modalités de mise à disposition de l’assistance financière aux victimes ou à leurs ayants droit.


LIRE AUSSI : Cameroun. Accident de Camrail: polémique autour des indemnisations des victimes


Les bénéficiaires sont répartis en différentes catégories. D’abord, ceux ayant subi un préjudice corporel et pouvant justifier d’une incapacité temporaire totale de travail d’au moins un jour, à l’exclusion des personnes ayant subi un préjudice psychologique et/ou matériel. Ensuite, les ayants droit des personnes décédées. Enfin, à titre exceptionnel, les ayants droit des personnes disparues.

La remise des allocations se fera à partir du 1er novembre 2017, à mesure de l’examen des dossiers.
Le 24/10/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi