Fermer

L’Egypte table sur 20 millions de touristes en 2020

Mise à jour le 01/11/2018 à 12h34 Publié le 01/11/2018 à 12h28 Par Moussa Diop

#Economie
Tourisme Egypte
© Copyright : DR

#Autres pays : L’Egypte voit grand en matière de tourisme. Le pays compte retrouver sa place de leader du secteur au niveau du continent dès l’année prochaine et table sur 20 millions de touristes en 2020.

Après le «Printemps arabe» et l’insécurité liée au terrorisme qui ont durement affecté le secteur stratégique du tourisme égyptien, l’heure est désormais au retour à la sérénité et à l’optimisme, aussi bien chez les autorités que les professionnels.

Ainsi, pour l’année en cours, les arrivées de touristes devraient atteindre 10 millions de touristes au terme de l’année en cours. Mieux, selon les projetions des autorités, le nombre de voyageurs devrait atteindre 14 millions en 2019 avant de bondir à 20 millions de touristes dès 2020. Ce sera une première qu’un pays africain franchisse ce cap.


LIRE AUSSI: Egypte: les arrivées et les recettes touristiques en forte hausse


Le tourisme égyptien est porté par la stabilité politique et la sécurité qui s’est renforcée au cours de ces deux dernières années. La dynamique est également portée par la «dévaluation» de la livre égyptienne quasiment de moitié en 2016, rendant la destination plus attractive comparativement aux autres pays de la région.

En outre, la reprise des vols aériens en provenance du Royaume-Uni et de la Russie, suspendus après l’attentat contre un avion russe en 2015, ont eu un impact positif sur le secteur touristique. De même, le retour des tours opérateurs a été bénéfique pour le secteur.

Ainsi, le nombre de voyages de Thomas Cook, à la fin octobre 2018, a progressé de 40% depuis le début de l’année, comparativement à la même période de l’année dernière. Enfin, il y a l’impact de la promotion de la destination Egypte auprès des nouveaux pays émetteurs, notamment la Chine, l’Ukraine, etc.


LIRE AUSSI: Egypte. Burkini: le ministre du Tourisme met les hôteliers dans l’embarras


Pour faire face à ces augmentations rapides, les autorités égyptiennes travaillent activement à développer l’offre d’hébergement et de transport pour accompagner ce flux de touristes.

De même, les autorités et les professionnels du secteur touristique vont mettre en place des mesures visant à encourager le retour du personnel qualifié qui avait quitté l’Egypte durant la période de crise, de 2011 à 2016.

Reste que cette dynamique est fragile. La menace terroriste demeure malgré l’opération «Sinaï 2018» lancée par le gouvernement pour éradiquer l’Etat islamique. En outre, l’effet de la dépréciation de la livre égyptienne s’estompe petit à petit avec l’appréciation de la livre au cours de ces derniers mois dans le sillage de la reprise de l’économie égyptienne.


LIRE AUSSI: Egypte: le «Tourisme des étoiles» pour relancer le secteur


Enfin, il faut souligner que le secteur touristique est stratégique en Egypte. Il pèse environ 12% du PIB du pays, représente des millions d’emplois et constitue une source de devises importantes. En 2010, à la veille de la révolution, le pays a engrangé 12,5 milliards de dollars de recettes de voyages, pour un peu plus de 14 millions de touristes. Un montant qui a chuté à 3,4 milliards de dollars en 2016, à cause de la crise.
Le 01/11/2018 Par Moussa Diop

à lire aussi