Fermer

Cameroun. Présidentielle 2018: le SDF a désigné Joshua Osih pour challenger Paul Biya

Mise à jour le 24/02/2018 à 13h57 Publié le 24/02/2018 à 13h54 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Politique
Joshua Osih, candidat du SDF à l'élection présidentielle camerounaise de 2018.
© Copyright : DR

#Autres pays : Le vice-président du Social Democratic Front, principal parti d’opposition camerounais, a été déclaré candidat à la prochaine élection présidentielle en octobre prochain. Il a été investi samedi par sa formation politique, après le renoncement de John Fru Ndi, président du parti depuis sa création.

Joshua Osih sera le candidat du Social Democratic Front (SDF) à l’élection présidentielle de cette année au Cameroun. «Joshua Osih est déclaré candidat élu à la prochaine élection présidentielle», a annoncé le principal parti d’opposition, au terme de son congrès à Bamenda, la capitale régionale du Nord-Ouest et bastion de la contestation anglophone.

A 49 ans, le vice-président du SDF a été investi ce samedi pour représenter le parti à la prochaine échéance présidentielle prévue en octobre 2018. Il a remporté 88,39% des suffrages (sur 1021 votes), devant Forbi Nchinda Simon (11,60%), 71 ans, député de la Mezam centre.

Le troisième candidat en lice, Joseph Mbah Ndam, également député à l’Assemblée nationale, a jeté l’éponge avant le début du scrutin. 


LIRE AUSSI: Cameroun: John Fru Ndi, l'éternel opposant à Biya passe le flambeau


A peine élu, Joshua Osih se voit déjà président de la République. «Yaoundé tremblait avant votre vote. Maintenant, ils ont la fièvre. Ils savent que Etoudi (appellation commune du palais présidentiel situé dans le quartier du même nom dans la capitale Yaoundé, NDLR) est à notre portée», a déclaré le député du Wouri, dans le Littoral.

«A partir de demain, nous allons parcourir les 366 circonscriptions électorales de ce pays pour mobiliser le parti (afin) de gagner en octobre 2018», a-t-il promis. «Nos portes sont grandes ouvertes (…) Nous n’excluons pas des alliances ou des coalitions» avec d’autres candidats de l’opposition, a poursuivi celui qui a été reconduit comme vice-président du SDF.


LIRE AUSSI: Cameroun: les voyages privés du président Biya ont coûté plus de 95 milliards de francs CFA


Originaire du Ndian, dans le Sud-Ouest anglophone du pays, Joshua Osih est un homme d’affaires et un parlementaire né de mère suisse. Cet expert en aviation manie aussi bien la langue de Shakespeare que celle de Molière.

Il va challenger le candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) en octobre prochain, après le désistement de John Fru Ndi, à la tête du parti depuis sa création en 1990. Ce dernier, 76 ans, a décidé de passer «le flambeau» en renonçant à la course à la présidentielle cette année. «Je ne présenterai pas ma candidature (à l’investiture du parti pour la présidentielle, NDLR) J’ai décidé de céder ma place à mes jeunes cadets dans le parti», a dit le Chairman jeudi à la tribune du congrès du parti.

Reconduit vendredi à la présidence du SDF, John Fru Ndi, éternel rival de Paul Biya (85 ans), «candidat naturel» du parti au pouvoir, s’est présenté contre ce dernier  aux élections présidentielles de 1992, 2004 et 2011. Il a boycotté le scrutin de 1997.


Le 24/02/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell