Fermer

Cameroun: mort mystérieuse d'un autre prêtre

Mise à jour le 28/08/2018 à 09h07 Publié le 26/08/2018 à 16h59 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Société
Mgr Dieudonné Bogmis, évêque du diocèse d’Eséka

Mgr Dieudonné Bogmis, évêque du diocèse d’Eséka.

© Copyright : DR

#Autres pays : Mgr Dieudonné Bogmis, évêque du diocèse d’Eséka, a été retrouvé sans vie à son domicile dans la matinée du samedi 25 août 2018. Ce décès «brutal» vient rallonger la liste des prêtres camerounais morts mystérieusement.

La mort a encore frappé l’Eglise catholique au Cameroun. Monseigneur Dieudonné Bogmis, évêque du diocèse d’Eséka (Centre du Cameroun), a été retrouvé mort à son domicile dans la matinée du samedi 25 août 2018. Selon des informations puisées à bonne source, le corps sans vie de l’homme de Dieu a été retrouvé dans sa chambre. L’annonce de ce décès a provoqué une onde de choc au sein de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC) dont il était membre.

«C’était un homme de paix, ami avec tous et je l’appelais mon plus que frère. Son décès brutal, inattendu, est un vrai choc parce qu’en janvier prochain, nous devions aller au séminaire annuel des évêques chez lui et il se préparait à ce grand événement», a réagi sur les ondes de la radio nationale, Mgr Jean Mbarga, l’archevêque métropolitain de Yaoundé.


LIRE AUSSI: Cameroun: un prêtre catholique tué par des «individus non identifiés» en zone anglophone


Mgr Bogmis quitte la scène à 63 ans, après 14 ans passés à la tête du diocèse d’Eséka. Son décès intervient alors qu’il préparait aussi les festivités marquant la création de sa circonscription ecclésiastique.

Né le 12 janvier 1955 à Nyanon, une commune située dans la région du Littoral, Mgr Bogmis a été ordonné prêtre le 30 juin 1983. Le 15 octobre 2004, il est nommé évêque par le pape Jean-Paul II.

Titulaire d’un doctorat en théologie obtenu en Belgique, il a été vicaire à la paroisse Christ-Roi et directeur des collèges Saint Brun à Logbikoy et de la Sainte trinité à Douala. Il a également été chancelier diocésain et professeur de théologie dogmatique au grand séminaire de Douala, ainsi qu’évêque titulaire de Gadiaufala et évêque auxiliaire de Douala.


LIRE AUSSI: Cameroun: affaire Bala, les évêques du pays affirment que leur collègue a été assassiné


L’on ignore encore les circonstances à l’origine de sa mort. En avril dernier, le corps inerte du père Jean Bertrand Minala Etoundi était retrouvé dans sa chambre à Rome en Italie, dans des circonstances encore non élucidées. Le décès de Mgr Bogmis vient ainsi rallonger la liste des prêtres camerounais morts mystérieusement. Par ailleurs, avant eux, le mystère reste entier concernant la mort de Mgr Jean-Marie Benoît Bala, l'évêque de Bafia, dans le centre du pays. Le corps du religieux avait été repêché dans les eaux du fleuve Sanaga. 

Le 26/08/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

à lire aussi