Fermer

Cameroun. CAN 2019: décisive mission d'inspection ce mois de novembre

Mise à jour le 06/11/2018 à 15h07 Publié le 06/11/2018 à 13h35 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell

#Sports
Olembe CAN 2019

Stade d'Olembe de Yaoundé.

© Copyright : DR

#Autres pays : Après le passage de la commission mixte CAF-FIFA chargée d’étudier les questions de sécurité dans le cadre de l'organisation de la compétition, le pays attend une quatrième visite d'inspection des auditeurs de la CAF dès le 11 novembre 2018.

Exit l'inspection de la commission mixte CAF-FIFA en charge des questions de sécurité. Place à présent à la quatrième visite des auditeurs de l'organe en charge du football continental.

Le week-end dernier, la délégation composée du colonel major Djibrilla Hima Hamidou (président de la Fédération nigérienne de football, chef de délégation), Christian Emeruwa (Nigeria), Serges Dumortier (Suisse) et le Général Jean Bosco Kazura (Rwanda) a quitté le Cameroun, après avoir examiné les différents sites de compétition à Garoua, Douala, Bafoussam, Limbe et Yaoundé. Il s'était notamment agi, pour la délégation, d'évaluer le plan de sécurité mis en place par les autorités nationales pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le pays organise en 2019.


LIRE AUSSI: Diapo. CAN 2019: les experts de la Fifa et de la CAF passent la sécurité au peigne fin


Pas le temps de souffler pour les autorités camerounaises qui attendent à présent la quatrième visite d'inspection de la Confédération africaine de football (CAF) annoncée pour le 11 novembre prochain. Celle-ci, comme les précédentes, va auditer l'état d'avancement des différents chantiers engagés pour la compétition.

Cette visite s'annonce importante, voire décisive, afin de lever définitivement les rumeurs de retrait et suspicions sur la capacité du pays à tenir ses engagements pour organiser la CAN 2019 dans sa nouvelle formule de 24 équipes. Celle-ci est prévue du 15 juin au 13 juillet 2019.


LIRE AUSSI: Cameroun. CAN 2019: un emprunt obligataire pour financer la construction des infrastructures sportives


«Un rapport de la dernière visite d’inspection a relaté l’avancement des travaux. La vidéo projetée a permis de constater un retard important dans la réalisation des infrastructures. La décision finale sera rendue fin novembre après la dernière visite d’inspection du cabinet d’audit Roland Berger et de la CAF», indiquait un communiqué de l’instance du football continental, à l'issue de sa réunion à Charm El Cheikh en Egypte, les 27 et 28 septembre derniers, sous la présidence de Ahmad Ahmad, président de la CAF.

Dans ce communiqué, la CAF avait également indiqué ne pas vouloir prendre de décision définitive avant l'élection présidentielle, tenue le 7 octobre dernier, et qui a vu la réélection de Paul Biya.


LIRE AUSSI: CAN 2019: le Cameroun s'attache les services d'un expert en sécurité


Une échéance dont la page va définitivement se tourner avec la prestation de serment, dans les prochaines heures, du président réélu avec 71,28% des suffrages exprimés.

Pendant ce temps sur le terrain, les travaux ont grandement avancé. A Garoua, dans le nord du pays par exemple, avec la réception récente d’environ 8 tonnes de matériel destiné à la finition de la rénovation du stade Roumde Adjia, notamment la couverture du stade de la compétition, l'entreprise Mota Engil Africa assure que le chantier sera livré dans les temps, en décembre 2018.

A Douala, dans la métropole économique, la pose des sièges a débuté tandis que celle de la toiture du stade de 50.000 places se poursuit.

Le 06/11/2018 Par De notre correspondant au Cameroun Tricia Bell