Fermer

Cameroun. Éliminatoires CAN 2021: polémique après la non diffusion du match contre le Rwanda

Mise à jour le 22/11/2019 à 08h38 Publié le 20/11/2019 à 16h39 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
Cameroon Radio Television
© Copyright : DR

#Autres pays : A coups de communiqués, la Cameroon Radio Television (CRTV) et l'Union africaine de radiodiffusion (UAR) se rejettent mutuellement la responsabilité suite à cet échec. L'UAR entend envoyer prochainement une mission auprès des autorités camerounaises au sujet de ce malentendu.

Dimanche 17 novembre 2019, les téléspectateurs de la Cameroon Radio Television (CRTV), l’organisme public camerounais de radiotélévision, ont cherché en vain sur tous les canaux de la télévision publique où voir le match de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2021 entre le Rwanda et le Cameroun (0-1).

Les plus téméraires se sont résolus à regarder le match sur Internet. Le même jour, la CRTV a expliqué que cette non-diffusion était due à un «refus» des responsables de l'Union africaine de radiodiffusion (UAR) et de la Confédération africaine de football (CAF) de fournir à la CRTV les paramètres satellitaires nécessaires à cette diffusion.


LIRE AUSSI: CAN 2017: les télévisions africaines préoccupées par la hausse des coûts de retransmission


«Cette décision unilatérale des autorités de ces deux instances en charge de la gestion des droits des compétitions de la Confédération africaine de football intervient alors que la CRTV, à travers l’État du Cameroun, s'est acquittée de la somme de 1,960 million d'euros, soit un peu plus de 1 milliard 285 millions de F CFA», indique un communiqué signé du directeur général de la CRTV, Charles Ndongo.

Une somme qui, selon lui, représente le prix de la licence des droits de diffusion de la CAN 2019 et des rencontres qualificatives de la CAN 2021. Aussi, la CRTV indique-t-elle avoir saisi ses conseils afin d'obtenir réparation de ce «préjudice».


LIRE AUSSI: CAN 2021. résultats et classements après la 2e journée: des doutes chez certains favoris


Cependant, un son de cloche différent résonne édu côté de l'UAR pour laquelle la CRTV n'a jamais acquis les droits de retransmission de la CAN 2021. «Le gouvernement du Cameroun n'a jamais payé à la CAF ou à l'UAR la somme de 1,960 million d'euros (…) Par contre, le gouvernement camerounais a payé pour les droits de retransmission de la CAN Égypte 2019 et d'autres compétitions CAF, en dehors des qualifications la somme 1,5 million d'euros», réplique le Conseil exécutif de l'UAR.

Pour l'instance, une proposition d'achat des droits de retransmission pour ces qualificatifs a été faite au DG de la CRTV. Une proposition déclinée.


LIRE AUSSI: CAF: Issa Hayatou et le Marocain Hicham El Amrani lourdement condamnés


«Les malentendus persistants entre la CRTV et l'UAR, d'une part, la CRTV et la CAF, d'autre part, sont nés du refus de la CRTV d'honorer ses engagements (UAR: depuis bientôt quatre ans au titre de l'acquisition des droits des Others Fifa Events 2016 pour un montant de 160.000 dollars dollars, CAF: depuis bientôt deux ans pour un montant de 186.026 euros au titre des droits de retransmission des éliminatoires de la CAN 2019 et d'autres services, notamment des positions commentateurs)», précise le communiqué de l'UAR. Celle-ci entend envoyer prochainement une mission auprès des autorités camerounaises au sujet de ce malentendu.

Le 20/11/2019 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem