Fermer

Maroc-Togo: l’AMEE forme des togolais sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique

Mise à jour le 13/10/2017 à 17h13 Publié le 13/10/2017 à 17h10 Par Moussa Diop

#Société
Energies renouvelables
© Copyright : DR

#Maroc : L’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) organise, du 9 au 13 octobre 2017, une formation au profit des cadres et professionnels togolais sur le développement des compétences dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

L’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) forme du 9 au 13 octobre 2017 des membres de l’Association des professionnels des énergies renouvelables de Kara du Togo. Les formations ont trait au développement des compétences dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

Plusieurs sessions de formations sont ainsi programmées pour renforcer les capacités et assurer la formation des ressources humaines au profit des togolais. Les formations son assurées au niveaux de Green Platform de l’AMEE à Marrakech.


LIRE AUSSI : Maroc: l'AMEE s’engage pour le développement de l’efficacité énergétique en Afrique


La première formation bénéficie à 11 membres relevant du secteur public, notamment de l’enseignement technique et la formation professionnelle, du secteur privé ainsi que du secteur associatif et a porté sur les thématiques suivantes: la réglementation thermique de construction au Maroc, l'efficacité énergétique dans le bâtiment, le chauffe-eau solaire collectif et individuel, les systèmes solaires photovoltaïques pour l’électrification solaire décentralisée, etc.


LIRE AUSSI : COP22: l’IAER, une initiative africaine pour installer 300 GW à l’horizon 2023


Rappelons que l’AMEE avait signé, lors de la COP22, plusieurs conventions avec ses homologues africains, notamment avec l’Association des professionnels des énergies renouvelables de Kara. Celle-ci porte, entre autres sur: la formation dans le domaine de l’efficacité énergétique, l’échanges d’information, assistance et exécution des projets, encourager la collaboration entre les bureaux d'études et les institutions développant des expertises liées aux énergies renouvelables, etc.

Cette formation rentre dans le cadre de la vision insufflée par le roi Mohammed VI aux relations politiques, économiques et sociales avec les pays africains, donnant ainsi corps au concept de coopération sud-sud, selon une vision à long terme et une approche solidaire et agissante avec les pays du continent.
Le 13/10/2017 Par Moussa Diop