Fermer

Mauritanie-Maroc: vers un renforcement de la coopération en matière de décentralisation

Mise à jour le 06/10/2019 à 01h17 Publié le 05/10/2019 à 09h16 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
hamid chabar
© Copyright : DR

#Maroc : L’ambassadeur du Royaume du Maroc en Mauritanie, Hamid Chabar, a pris son bâton de pèlerin pour rencontrer les membres du nouveau gouvernement mauritanien. Objectif, renforcer les relations multidimensionnelles entre les deux pays voisins.

Dans le cadre d’une intense activité diplomatique, l’ambassadeur du Maroc en Mauritanie, Hamid Chabar, a rencontré plusieurs membres du gouvernement au cours des derniers jours.

La rencontre entre le ministre de l’Intérieur et de le décentralisation, Mohamed Salem ould Merzough et l’ambassadeur du Maroc organisée ce vendredi 4 octobre «ouvre de bonnes perspectives de coopération dans le domaine de la décentralisation», selon l’Agence mauritanienne d’information (AMI), un organe du gouvernement.

Au cours de cette audience, le ministre et l’ambassadeur «ont évoqué les perspectives de coopération entre les deux pays frères et les moyens susceptibles de les renforcer, notamment dans le domaine de la décentralisation et du développement local».


LIRE AUSSI: Maroc-Mauritanie. 2018: voici le riche bilan d’une année de relations bilatérales dynamiques


Dans le même ordre d’idées, «les deux responsables ont insisté sur la nécessité d’échanger les expériences et d’œuvrer au renforcement des capacités des acteurs intervenant dans le domaine de la décentralisation et du développement local».

Le diplomate marocain a notamment «exprimé la disponibilité du royaume à coopérer avec la Mauritanie suivant les priorités définies et établies» par le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation, en ce qui concerne le renforcement des capacités et l’échange d’expériences dans le domaine de la décentralisation et du développement local».

Ces perspectives de coopération devraient être d’un grand intérêt pour la Mauritanie, engagée dans une communalisation intégrale depuis la fin des années 80, en dépit de multiples difficultés rencontrées par les maires, qui dénoncent «une décentralisation des problèmes sans donner les moyens matériels pour y faire face», lesquels moyens sont restés aux mains de l’Etat central.


LIRE AUSSI: Maroc-Mauritanie: vaste programme de coopération entre secteurs privés


Du reste, le Maroc est le seul pays de culture et de tradition arabophone ayant adopté une politique de régionalisation à partir de 1975.

Par ailleurs, on note un nouveau pas dans le processus de décentralisation, avec la création des conseils régionaux sur la base d’une loi adaptée en 2018.

Pour toutes ces raisons, la Mauritanie est naturellement intéressée par des échanges avec les pays de son environnement sous régional et régional, pour conforter l’expérience en cours.


LIRE AUSSI: Maroc-Mauritanie: l'ambassadeur marocain Chabar rend visite au nouveau président de l'assemblée nationale


Par ailleurs, l’ambassadeur s’est entretenu ce vendredi avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des mauritaniens de l’extérieur, Ismaël ould Cheikh Ahmed. Selon l’AMI, les entretiens ont porté sur les relations de coopération unissant la Mauritanie au Royaume du Maroc en plus des questions d’intérêt commun.

L’ambassadeur marocain avait auparavant rencontré d’autres ministres dont ceux de la Culture et des Finances.

Certainement que d’autres rencontres avec des dépositaires d’autres portefeuilles du gouvernement sont programmés. 
Le 05/10/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya