Fermer

Vidéo. Mauritanie: les opérateurs privés se préparent déjà à l'exploitation du gaz

Mise à jour le 23/10/2018 à 13h49 Publié le 23/10/2018 à 13h45 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
Mauritanie: les opérateurs privés se préparent déjà à l'arrivée du gaz
© Copyright : DR

#Mauritanie : La Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Mauritanie (CCIAM) et British Petrolum (BP), ont organisé une journée d'informations sur le projet gazier Mauritanie-Sénégal, au profit des opérateurs du secteur privé.

Les opérateurs privés mauritaniens se préparent d'ores et déjà à la perspective de l’exploitation de l'important gisement gazier découvert en offshore à la frontière mauritano-sénégalaise.

C’est dans cette perspective que la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Mauritanie (CCIAM) et l’entreprise British Petrolum (BP), ont organisé hier lundi, une journée d’information sur le projet (Hub Terminal), commun à la Mauritanie et au Sénégal, visant l’exploitation des ressources gazières du site transfrontalier offshore "Grand Tortue/Ahmeyim (GTA)".


Cette manifestation s’est déroulée dans les locaux de la chambre consulaire en présence de plus de 100 opérateurs du secteur privé (logistique, transports, hôtellerie, restauration, transit, etc.).


LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: négociations sur les conditions financières de partage des revenus du gaz


Dans une allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie officielle de lancemen de cette journée d'information, all Ousmane, secrétaire général du ministère du Pétrole, de l’énergie et des mines, explique les enjeux de la rencontre «qui permet aux opérateurs mauritaniens de connaître les détails du projet d’exploitation de gaz GTA et donne l’occasion d’identifier et d’examiner les perspectives de partenariat possibles». 

Le responsable gouvernemental mauritanien a, par ailleurs, exprimé la conviction que ces nouvelles ressources «vont créer les conditions d’un développement durable et consolider l’économie nationale dans un environnement de transparence et de bonne gouvernance». Il a en outre rappelé les efforts engagés en vue «d’attirer l’investissement dans divers domaines de développement».


LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: la production commune de gaz démarre en 2021


Pour sa part, Antoine Bidault, directeur des Travaux auprès d'Eiffage, a annoncé «l’arrivée de la société en Mauritanie, pour de grands travaux de génie civil, dans la perspective de l’exploitation du gaz».

Enfin, Wane Aboudoul Aziz, secrétaire général de la CCIAM, est revenu sur les secteurs d’activités appelés à profiter pleinement du projet gazier.

Cette journée a aussi permis aux participants de mieux connaître ce projet gazier et les acteurs présents en Mauritanie dans le cadre de l'exploitation du gaz, à travers les présentations du projet gazier, de la compagnie «BP» et celle de l’entreprise «Eiffage». Ces présentation ont été suivies d’une séance de questions-réponses attestant de l'intérêt des participants et de leurs attentes sur les retombées de cet importants projet.


LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: l'énorme potentiel du champ gazier Tortue-8 confirmé par des tests de forage


Découvert en 2015 dans une zone à cheval entre la frontière de la Mauritanie et le Sénégal, le champ gazier offshore «Grand Tortue/Ahmeyim» est présenté comme un gisement de classe mondiale, avec des réserves évaluées à 25 milliards de pieds cubes, dont 8 milliards pourront être exploités dès le démarrage du projet.

                           
Le 23/10/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya