Fermer

Mauritanie: 70 millions de dollars de la Banque mondiale pour faire face au Covid-19

Mise à jour le 04/08/2020 à 15h12 Publié le 04/08/2020 à 15h11 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
Nouakchott

Nouakchott, la capitale de la Mauritanie.

© Copyright : DR

#Mauritanie : La Banque mondiale, via l'Association internationale de développement (IDA), a octroyé un don de 70 millions de dollars à la Mauritanie pour l'aider à faire face aux conséquences de la pandémie de coronavirus. Le PIB du pays devrait chuter pour atteindre un taux entre -2% et -6,8% en 2020.

La pandémie de coronavirus (Covid-19), qui sévit depuis plusieurs mois à travers le monde, aura des conséquences sanitaires, économiques et sociales très néfastes sur tous les pays, selon les avis concordants de nombreux observateurs.

Ces mauvaises prévisions sont particulièrement valables pour les pays d’Afrique, déjà confrontés à des difficultés structurelles.

Prenant les devants, la Banque mondiale a lancé en urgence une Opération de politique développement (DPO) adaptée au contexte très particulier de la pandémie.

C’est dans le cadre de celle-ci que le Conseil d’administration de l’institution a approuvé un don de 70 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA), au profit du gouvernement mauritanien pour aider au renforcement de la réponse contre la pandémie de coronavirus (Covid-19), au cours d’une réunion qui s'est tenue le 31 juillet dernier, a-t-il été annoncé lundi 3 août.


LIRE AUSSI: Mauritanie: levée du couvre-feu et de l’interdiction des voyages inter-régions


Ces ressources seront consacrées à des actions «visant à protéger les pays pauvres et  les plus vulnérables, en vue de poser les fondements de la relance économique, en soutenant les Petites et moyennes entreprises (PME) et en améliorant la transparence de la dette. Cette opération d’appui budgétaire est alignée sur les priorités du plan de réponse multisectoriel à la Covid-19 élaboré par le gouvernement et répond parfaitement au cadre de partenariat pour la période 2018-2023».

La pandémie de coronavirus Covid-19 «aura d’importants impacts économiques, fiscaux et sociaux en Mauritanie et ces ressources permettront de combler le déficit de financement engendré par la crise», explique le communiqué de presse.

Par ailleurs, cet appui budgétaire «permettra également de préserver les moyens de subsistance de la population, atténuer les risques de retomber dans la pauvreté pour les plus vulnérables», explique Laurent MSellati, responsable des opérations de la Banque mondiale (BM) pour la Mauritanie.


LIRE AUSSI: Banque Mondiale: IFC investit 5,6 milliards de dollars en soutien au secteur privé en Afrique et au Moyen-Orient


Pour rappel, les prévisions de la dernière édition du rapport de la Banque mondiale sur la situation économique de la Mauritanie annoncent que «la pandémie du coronavirus (Covid-19) aura un impact majeur sur les perspectives à court et moyen termes, et la croissance du Produit intérieur brut (PIB) pourrait chuter, passant de 5,9% en 2019, pour atteindre un taux variant entre -2% à -6,8% en 2020».

En réponse à l’impact économique de la pandémie, les réformes réalisées grâce aux nouvelles ressources «permettront le renforcement des capacités institutionnelles du système de santé en facilitant l’accès aux équipements médicaux, en soutenant la disponibilité et l’accessibilité des produits alimentaires de base et contribueront à la mise en place d’un mécanisme spécial de gouvernance pour le Fonds spécial de solidarité sociale de lutte contre le coronavirus (Covid-19) tout en adoptant l’utilisation du registre social, pour assurer une réponse de protection efficace».


LIRE AUSSI: Transferts des migrants. Covid-19: la Banque mondiale prédit une chute historique pour l’Afrique


Fin mars, le gouvernement mauritanien a annoncé la constitution d’un Fonds spécial de solidarité sociale de lutte face à la pandémie de coronavirus (Covid-19) de 675 millions de dollars, ouvert aux contributions publiques, privées et des partenaires au développement.

Le Groupe de la Banque mondiale est l’une des principales sources de financements et de connaissances pour les économies en développement. Celui-ci a pris des mesures rapides et de grande envergure en vue d’aider ces pays à renforcer leurs actions contre la pandémie.
Le 04/08/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya