Fermer

Cameroun. CAN 2021: les Portugais de Mota Engil reprennent en main les chantiers attribués à Prime Potomac

Mise à jour le 14/01/2020 à 11h31 Publié le 14/01/2020 à 11h30 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Sports
Stade de Garoua
© Copyright : DR

#Mauritanie : L'entreprise portugaise a été appelée en renfort pour «sauver» certains chantiers du site de Garoua, dans un contexte où une délégation de la Confédération africaine de football (CAF), conduite par son président, Ahmad Ahmad, séjourne actuellement au Cameroun.

Depuis quelques jours, la filiale africaine de l'entreprise portugaise Mota Engil, Mota Engil Africa (MEA) qui a notamment effectué les travaux de rénovation du stade Roumde Adja et de la construction d'un hôtel prévu dans le cadre de l'organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 sur le site de Garoua, dans le nord du pays, a été appelée en renfort sur deux nouveaux chantiers: il s’agit de la rénovation des stades de Poumpouré et Reyré, destinés à servir de terrains d’entraînement.

Les travaux sur ces deux infrastructures étaient initialement effectués par l’entreprise Prime Potomac. Mais, suite aux «défaillances» constatées de la part de cette entreprise, selon le ministère camerounais des Sports, celle-ci a vu ses contrats résiliés, à l’issue d’une mission d'inspection de la Confédération africaine de football (CAF) à Garoua, en juillet 2019.


LIRE AUSSI: CAN 2021: Ahmad Ahmad, président de la CAF, en visite au Cameroun pour fixer les dates du tournoi


Depuis le 8 janvier 2020, les travaux ont repris sur ces sites, sous la direction de Mota Engil Africa, cette fois-ci.

«Nous avons fait venir nos architectes et autres ingénieurs… Soit une dizaine d’experts venus du Portugal pour prêter main forte à l’équipe sur place afin d’évaluer dans les plus brefs délais le travail qui restait à faire et ainsi faire une offre réaliste. Dans la foulée, MEA a pris possession partielle des stades d'entraînement de Poumpouré et Reyré en procédant à l'installation du chantier, au nettoyage général, à la remise en état de la clôture de chantier», indique un communiqué de Mota Engil.

«A la suite de la validation par la Task Force le 10 décembre 2019 de notre offre, et en attendant la contractualisation, MEA a immédiatement passé les commandes des matériaux (graviers, sable) et matériels de drainage (geodrains, système d'arrosage). Nous avons aussi procédé aux études complémentaires de conception et à la production des plans d'exécution. Depuis mercredi 8 janvier 2020, la mobilisation est effective sur les deux sites», ajoute l'entreprise de construction portugaise.


LIRE AUSSI: Cameroun. CAN 2021: la société Magil prend possession du chantier du stade d'Olembé


Mota Engil Africa indique, en outre, qu’elle démarre ces chantiers sur ses fonds propres, afin d’aider le gouvernement camerounais à atteindre ses objectifs.

Le site de Garoua, qui connaît quelques retards, n'a pas été retenu par la CAF pour le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2020 qui aura lieu en avril prochain au Cameroun.

Le gouvernement tente actuellement de «sauver» ce site, dans un contexte où une délégation de la CAF, conduite par son président, le Malgache Ahmad Ahmad, séjourne actuellement au Cameroun.

«Durant son séjour, la délégation aura d’importantes concertations et réunions avec les autorités du COCAN 20-21 (le comité local d’organisation, Ndlr) à l'issue desquelles d'importantes décisions relatives à l’organisation du CHAN Total Cameroun 2020 et de la CAN 2021 au Cameroun seront prises», indique le ministère camerounais des Sports dans un communiqué.


LIRE AUSSI: Football: au lieu d'une CAN 2021, s'achemine-t-on vers une CAN 2022?


Par ailleurs, le dévoilement les visuels du CHAN aura lieu demain, à Yaoundé, mercredi 15 janvier 2020, au cours d’une «soirée-spectacle», en présence des officiels de la CAF.

Le tirage au sort pour ce tournoi est quant à lui prévu pour le 17 février prochain, toujours dans la capitale camerounaise.

Enfin, la CAF devrait également tenir à Youndé son assemblée générale deux mois plus tard, le 24 avril 2020.

Le 14/01/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem