Fermer

Sénégal-USA: Affaire Gadio, les dessous de l’acquittement de l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise

Mise à jour le 22/09/2018 à 09h03 Publié le 22/09/2018 à 08h16 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Cheikh Tidiane Gadio

Cheikh Tidiane Gadio

© Copyright : dr

#Sénégal : Cheikh Tidiane Gadio est disculpé dans l’affaire de corruption et de blanchissement d’argent dans laquelle il risquait 20 ans de prison aux Etats-Unis. Mais comment l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangère a pu échapper aux poursuites judiciaires qui pesaient sur lui?

10 mois après son arrestation aux Etats-Unis pour des faits présumés de corruption et de blanchissement d’argent, l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise, Cheikh Tidiane Gadio, a été blanchi.

Le justice américaine a levé, vendredi 14 septembre 2018, son assignation à résidence et retiré la plainte déposée contre lui. Un heureux dénouement pour l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise qui, si les faits étaient confirmés, risquait jusqu’à 20 ans de prison.

Le témoin assisté

«Nous sommes extrêmement reconnaissants que l'affaire contre Dr Gadio ait été résolue. Gadio a hâte de continuer à coopérer avec les autorités américaines avant de retourner au Sénégal pour servir le peuple sénégalais et poursuivre activement l'implantation de la paix et de la sécurité dans la région du Sahel», a déclaré Me Sean Hecker, avocat de Cheikh Tidiane Gadio, au sortir de l’audience du vendredi 14 septembre courant.


LIRE AUSSI: USA-Sénégal: fin des poursuites contre Cheikh Tidiane Gadio, l'ex-MAE


Son soulagement est aussi partagé par les proches de l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise. «Il était soulagé que justice ait été faite dans son cas», rapporte un de ses proches.

En effet, après plusieurs reports pour, selon le parquet de New York, «faire avancer l’enquête», Cheikh Tidiane Gadio a pu une nouvelle fois comparaitre au tribunal de New York. Comme c’est souvent d’usage dans les procédures américaines, tout indique que ses avocats étaient en train de lui négocier une issue heureuse auprès de la justice. Son acquittement semble aujourd’hui confirmer cette thèse même si les parties n’ont pas clairement parlé d’accord mais de «partage d’informations».

Cheikh Tidiane Gadio, «avait accepté de partager et continuera de partager des informations vérifiées avec les procureurs américains et éventuellement avec la justice», a dit son avocat ce vendredi. En d’autres termes, l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères devient un «témoin assisté» dans cette affaire qui va désormais opposer l’Etat américain à l’homme d’affaires d’origine chinoise, Patrick Ho Chi-Ping, la cible du département d’Etat américain.


LIRE AUSSI: Etats-Unis: les Panama Papers enfoncent Gadio, l'ancien MAE du Sénégal


Lui aussi mis en cause dans cette présumée affaire de corruption présumée et de blanchissement d’argent, Patrick Ho Chi-Ping reste seul dans le viseur de justice américaine. Cet homme d’affaires d’origine chinoise, représentant du groupe CEFC China Energy, conglomérat chinois privé, est supposé être à la tête d’un important réseau international de corruption que tente de démanteler le département d’Etat américain.

La justice lui reprocherait d’avoir soudoyé le président Yoweri Kaguta Museveni et son ministre des Affaires étrangères, Sam Kutesa, pour l’obtention de blocs pétroliers ougandais. Et les pots-de-vin qu’il leur auraient versés seraient estimés à 500.000 dollars et auraient transité par des comptes appartenant à Cheikh Tidiane Gadio.


LIRE AUSSI: Sénégal-USA: Gadio, ex-ministre des Affaires étrangères, veut négocier avec la justice américaine


Selon l’acte d’accusation, l’homme d’affaireschinois se serait aussi servi des comptes de l’ex-ministre sénégalais des affaires étrangères pour faire parvenir de l’argent au président tchadien. Mais cette accusation est balayée d’un revers de la main par président Idriss Déby.

Avec les huit chefs d’accusation qui pèsent sur Patrick Ho Chi-Ping, on voit mal comment ce dernier pourrait échapper à une condamnation aux Etats-Unis dans un contexte de guerre économique américano-chinoise. Et pour ne rien arranger pour l’homme d’affaires chinois, la justice américaine vient de s’assurer de la collaboration de l’ex chef de la diplomatie sénégalaise en annulant les poursuites contre ce dernier.

Le 22/09/2018 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé