Fermer

Tunisie: le Premier ministre entame son premier périple en Afrique subsaharienne

Mise à jour le 03/04/2017 à 16h08 Publié le 03/04/2017 à 16h00 Par Moussa Diop

#Politique
Youssef Chahed

Youssef Chahed, premier ministre de la Tunisie.

© Copyright : DR

#Tunisie : C’est aujourd’hui lundi 3 avril que le Premier ministre tunisien entame un périple dans trois pays d’Afrique de l’Ouest. Il est accompagné d’une délégation de 130 hommes d’affaires. L'économie sera au coeur de cette tournée africaine.

Les opérateurs économiques tunisiens ont longtemps sollicité l’appui politique des dirigeants de leur pays pour les aider à percer en Afrique subsaharienne, citant régulièrement l’exemple du roi du Maroc qui se fait accompagner par des hommes d’affaires, lors de chacun de ses périples africains.

Apparemment, ils commencent à être entendus par les plus hautes autorités du pays, qui après avoir longtemps tourné le dos à l’Afrique subsaharienne s’intéressent désormais à cette partie du continent qui affiche, selon les régions et pays, des taux de croissance élevés et où on note une forte demande de la part d'une classe moyenne qui se développe. Une aubaine pour les opérateurs économiques tunisiens qui, face à un marché intérieur exigu et une demande du marché européen qui ne croît plus (notamment pour des raisons démographiques), doivent changer de fusil d’épaule et chercher de nouveaux relais de croissance.
Cela n’est possible qu’avec l’aide de l’Etat dans le cadre d’une diplomatie économique active. 


LIRE AUSSI : La Tunisie sur les traces du Maroc en Afrique subsaharienne


C’est dans cette optique que s’inscrit le périple qu’entreprend à partir d’aujourd’hui et pour quatre jours le Premier ministre Youssef Chahed dans trois pays d’Afrique subsaharienne. Ce voyage le conduira au Niger, au Burkina Faso et au Mali.

Pour ce périple, Youssef Chahed sera accompagné de 4 ministres de secteurs clés en matière de coopération entre la Tunisie et l’Afrique subsaharienne. Il s’agit des ministères du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale, de l’Industrie et du commerce, de la Formation professionnelle et de l’emploi, et, enfin, de la Santé. Outre la dynamisation des relations commerciales et des implantations des entreprises tunisiennes en Afrique subsaharienne, la Tunisie souhaite développer deux secteurs clés qui font sa réputation: la formation et la santé avec le développement du tourisme médical.

Lors de chaque étape, le Premier ministre se transformera en véritable VIP pour les opérateurs tunisiens en rencontrant chaque fois le président, le Premier ministre et les dirigeants politiques des pays visités.


LIRE AUSSI : Tunisie: les entreprises de plus en plus attirées par l’Afrique


Outre les hommes politiques, la délégation accompagnant le Premier ministre compte quelque 130 chefs d’entreprises tunisiens. Ceux-ci rencontreront leurs homologues des trois pays visités lors de forums d’affaires afin d'étudier les opportunités pouvant s’offrir à eux.

Afin de faciliter les échanges entre la Tunisie et les pays visités, le Premier ministre tunisien inaugurera le mercredi 5 avril le siège de l’ambassade tunisienne au Burkina Faso. C’est l’une des recommandations des opérateurs économiques tunisiens qui souhaitent voir l’ouverture de représentations diplomatiques se multiplier en Afrique subsaharienne afin de faciliter les échanges et les déplacements des hommes d’affaires et des touristes.


LIRE AUSSI : Tunisie: dernière ligne droite avant l’intégration au COMESA


Bref, ce premier périple a pour finalité de marquer le retour de la Tunisie sur la scène économique et politique africaine et surtout donner une nouvelle impulsion aux échanges économiques avec les pays visités.

Reste que les hommes d’affaires attendent plus, à savoir l’ouverture de lignes aériennes avec tous les pays de la sous-région. Cela stimulerait les échanges et permettrait de développer davantage le tourisme médical pour lequel la Tunisie est la destination privilégiée des Africains au sud du Sahara. A ce titre, il faut souligner que Tunisair a inauguré la semaine dernière une liaison Tunis-Conakry et que la compagnie prévoit de nouvelles liaisons avec d'autres pays d'Afrique subsaharienne.

Le 03/04/2017 Par Moussa Diop

à lire aussi