Fermer
#Sports

Diapo. Ligue des Champions de la CAF: le FC Nouadhibou dans un traquenard algérien

Mise à jour le 22/10/2021 à 16h07 Publié le 22/10/2021 à 15h54 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Algérie : Battue 3-1 au match aller de la Ligue des champions africaine en Mauritanie, l'équipe algérienne de l’Entente sportive de Sétif (ESS) engage une guerre des nerfs contre le FC Nouadhibou. Les joueurs mauritaniens ont été bloqués à l'aéroport d'Alger durant plusieurs heures sans aucune raison.

Parti de Mauritanie jeudi 21 octobre 2021, vers l’Algérie, pour les besoins d’une  rencontre retour des préliminaires de la Ligue des champions de la Confédération africaine de football (LDC-CAF), contre l’Entente sportive de Sétif. Après une confortable victoire à l’aller (3-1), le FC Nouadhibou s’est retrouvé dans un véritable traquenard algérien, selon les déclarations des dirigeants relayées ce vendredi 22 octobre, par la presse locale.

En effet, le club mauritanien «se plaint d’un accueil particulièrement désagréable que les autorités aéroportuaires et sécuritaires algériennes lui ont réservé dès l’arrivée à l’aéroport Houari Boumediène d’Alger», signale le site d’informations en ligne RimSPORT.



Sur les réseaux sociaux, les internautes dénoncent des "méthodes de voyous", des pratiques "honteuses"...

Ainsi, la délégation orange (couleur du club fanion de la grande métropole et cité portuaire du Nord) «est restée bloquée pendant plus de 3 heures dans le hall de l’aéroport. Les autorités nous empêchent de rentrer dans la capitale et ne nous ont pas permis de retourner à notre avion pour nous rendre à Sétif. Croyant à la fin du calvaire, la délégation du FC Nouadhibou a encore déchanté au moment de son retour à l’aéroport, en trouvant closes les portes de l’avion, avec l’obligation d’attendre dans le bus pendant plus de 45 minutes», rapporte la même source citant la page Facebook du club de la capitale économique mauritanienne.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Des postulants à la licence d'entraineurs «D CAF» pour rehausser le football mauritanien

Commentant cette nouvelle, le média mauritanien rappelle un contexte et des pratiques qui plombent le développement de la pratique du football sur le continent africain. «Tous les subterfuges sont utilisés en Afrique pour déstabiliser les adversaires. Ces méthodes peu orthodoxes sont monnaies courantes pour venir à bout des adversaires au plan psychologique. La saison dernière, le FC Nouadhibou a été éliminé par les Ghanéens l’Ashanti Kotoko avec l’utilisation des tests Covid-19», rappelle le site.
Le 22/10/2021 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck