Fermer

Mondial 2022 au Qatar. Barrages zone Afrique: matchs et favoris pour les qualifications

Mise à jour le 23/03/2022 à 14h10 Publié le 23/03/2022 à 14h08 Par Moussa Diop

#Sports
Coupe du monde
© Copyright : DR

#Algérie : Deux chocs des titans et des matchs relativement équilibrés seront au menu des barrages du mondial 2022, zone Afrique. Pour se qualifier, il faudra dès cette semaine bien négocier le match aller. Si toutes les équipes ont leur change de se qualifier, certaines partent légèrement favorites.

Les confrontations en aller et retour des barrages pour la qualification à la Coupe du Monde 2022 prévue au Qatar se dérouleront les 25 et 29 mars courant. Au terme de ces doubles confrontations, on saura les 5 pays africains qui représenteront le continent africain au mondial qatari.
A noter que pour ces matchs de barrage au niveau de la zone Afrique, le principe du but marqué à l’étranger comptant double en cas d’égalité est toujours en vigueur. Du coup, certains matchs aller pourraient sceller le sort de certaines équipes avant le retour.

Cameroun-Algérie: 50/50 entre les Lions indomptables et les Fennecs

Pour le Cameroun, recordman des participations sur le continent africain, qui vise une 8e participation à une Coupe du monde, les nouvelles ne sont pas rassurantes. Outre le changement de l’entraineur avec l’arrivée de Rigobert Song, sans aucun palmarès en tant que sélectionneur, la sélection camerounaise doit se passer des services de deux cadres qui ont brillé lors de la dernière CAN: Francis Ngamaleu et Zambo Anguissa. Deux forfaits qui vont peser dans l’entrejeu des Lions Indomptables. Pour se qualifier, une victoire est impérative pour les Camerounais à domicile.

Pour les Algériens, après la débâcle de la CAN, une défaite sonnerait certainement le glas pour l’entraineur Belmadi et de certains cadors de l’équipe. Le sélectionneur algérien pourra compter sur un effectif au complet qui sera amené par Riyad Mahrez, l’un des meilleurs joueurs africains du moment, à côté de Salah et Mané, Youssef Atal, Youcef Belaïli,
En attendant le match aller, l’Algérie qui a longtemps critiqué le choix du stade de Jopoma, a fini par se résoudre à l’évidence. «On a beaucoup perdu dans ce stade-là. On ne cherche plus de situations défavorables. Tout simplement, il faut se qualifier, sans se soucier ni du terrain ni de l’arbitre», a fini par concéder Belmadi.

Une chose est sure, les deux équipes qui restent sur une CAN ratée -l’Algérie a été éliminée en phase de poule et le Cameroun sorti en demi-finale- par rapport à leur objectif, espèrent se racheter en se qualifiant aux phases finales de la Coupe du monde 2022.

L’Algérie, a l’avantage de jouer le match retour à domicile. Cela lui confère un léger avantage, tout en sachant que les Camerounais restent de vrais compétiteurs et feront tout pour améliorer leur record africain du nombre de participations à une phase finale de la Coupe du monde.

+ Match aller
Cameroun – Algérie : vendredi 25 mars au stade de Jopoma, Douala

+ Match retour
Algérie – Cameroun : mardi 29 mars au Stade Mustapha Tchaker, Blida

Mali - Tunisie: du 50/50 entre les Aigles

Le choc entre les Aigles -Aigles du Mali et Aigles de Carthage- est certainement l’un des matchs les plus indécis de ces barrages. Les Maliens sont surmotivés et rêvent d’une première qualification historique à une phase finale du Mondial. Et pour réussir ce pari, l’entraineur des Aigles du Mali, Mohamed Magassouba, mise sur une équipe de joueurs motivés dont les expatriés (Amadou Haidara (Leipzig), cheikh Oumar Doukouré (Lens), Ibrahima Koné,… et sur deux renforts de poids: Abdoulaye Doucouré (Everton) et Almamy Touré (Francfort).

Face à elle, l’équipe malienne aura une équipe tunisienne qui souhaite se racheter après une CAN ratée. Seulement, pour ce déplacement difficile à Bamako, la Tunisie devra se passer de deux de ses cadres. Wahbi Khazri, le capitaine de l’équipe, et Dylan Bronn, sont déclarés forfaits pour les barrages. Pour le reste, l’entraineur tunisien peut compter sur Ellyes Skhiri, Aymen Dahmene, Ali Jemal, Anis Ben Slimane, Issam Jebali,…

Globalement, il s’agit d’une double confrontation globalement équilibrée, même si pour les Tunisiens, il s’agit aussi d’un match de revanche. Ils avaient été battus en phase de groupe par le Mali sur le score de 1 but à 0. Un match durant lequel l’entraineur avait sifflé la partie avant la fin du temps règlementaire. Reste que sur ce match, ce sont les maliens qui ont été plus entreprenants et qui méritaient la victoire.

+ Match aller
Mali – Tunisie : vendredi 25 mars au stade du 26 mars à Bamako

+ Match retour
Tunisie – Mali : mardi 29 mars au stade Olympique Hammadi Agrebi à Tunis


Nigeria-Ghana: les Super Eagles favoris face aux Blacks Stars

Dans cette confrontation ouest-africaine qui assurera une place certaine à un pays de la région au mondial qatari, les Nigérians partent largement favoris face aux Ghanéens. Outre leur parcours lors de la CAN 2021 où ils ont montré du beau football et de l’efficacité, les Nigérians pourront compter sur leur armada d’expatriés Ahmed Musa, Kelechi Iheanacho, Victor Osimhen, Odion Ighalo, Thomas Partey,…

Quant aux Ghanéens, ils n’ont cessé de décevoir au cours de ces dernières années. Le nouveau jeune sélectionneur des Black Stars Otto Addo a été le dernier à publier sa liste des joueurs sélectionnés. Une liste marquée par de nombreuses absences majeures dont le capitaine André Ayew, suspendu suite à son expulsion à la dernière CAN, Baba Rahman, Mubarak Wakaso, Samuel Owusu,… Certains pensent que l’absence d'Ayew pourrait libérer davantage les joueurs ghanéens et pourquoi pas créer la surprise en éliminant les Super Eagles. Et ce, d’autant plus que les Blacks Stars pourront compter sur les services de la pépite de l’AS Rome, Felix Afena Gyan (19 ans), qui fera ses débuts avec la sélection ghanéenne lors de ses barrages.

+ Match aller
Ghana – Nigeria : vendredi 25 mars à 20h30 au stade Baba Yara de Kumasi

+ Match retour
Nigeria – Ghana : mardi 29 mars à 18h au National Stadium d’Abuja

RD Congo-Maroc: les Lions de l’Atlas favoris face aux Léopards

Pour ce match aller, les deux pays peuvent compter sur des effectifs presque au complet. Ainsi, le sélectionneur congolais Hector Cùper pourra compter sur un effectif auquel il ne manquerait que Samuel Moutoussamy. Il pourra compter sur les joueurs clés dont Yannick Bolasie, Gael Kakuta, Cédric Bakambu, Dieumerci Mbokani, Yoane Wissa,...

Du côté marocain aussi, l’équipe est quasi complète, même si on regrette l’absence de Ziyech qui a préféré mettre un trait sur la sélection nationale, et de Noussair Mazraoui. Le sélectionneur des Lions de l’Atlas Vahid Halilhodzic, a confirmé que la qualification à la Coupe du monde demeure son principal objectif. Il a les moyens d’y arriver face aux Léopards congolais, l’une, sinon la plus faible équipe africaine des 10 prétendants à la qualification pour la phase finale du mondial qatari.

L’équipe marocaine, contrairement à celle de la RDC, compte, en son sein, des cadres qui évoluent dans de grands clubs européens dont Yassine Bounou et En-Nesyri (Séville), Roman Saïss (Wolverhampton), Achraf Hakimi (PSG), mais aussi des joueurs talentueux et bagarreurs (Sofiane Boufal et Sofiane Amrabat) et de jeunes prometteurs dont Abdessamad Ezzalzouli (Barcelone).

Avec cet effectif, les Marocains partent favoris face aux Congolais. Toutefois, après une CAN ratée, les Lions de l’Atlas doivent se méfier des Léopards imprévisibles qui sont décidés à faire plier les Marocains au match aller car redoutant beaucoup le retour à Casablanca. Pour l’un des cadors des Léopards, le capitaine Dieumerci Mbokani, il faut gagner largement au stade des Martyrs de Kinshasa pour espérer une qualification au mondial qatari. Ce qui pourrait davantage profiter aux Marocains qui devront marquer à l’aller pour ôter tout espoir de qualification aux Congolais qui rêvent d’une seconde qualification à un Mondial après celle de 1974.

+ Match aller
RD Congo – Maroc : vendredi 25 mars au stade des Martyrs, Kinshasa

+ Match retour
Maroc – RD Congo : mardi 29 mars au stade Mohammed V, Casablanca

Egypte-Sénégal: un remake de la finale de la dernière CAN indécis

C’est l’un des chocs de titans de ces barrages africains, avec celui opposant le Cameroun à l’Algérie. En plus, ce match sera un remake de la finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021) qui s’est déroulée au Cameroun. Le Sénégal avait remporté le match et la première CAN de son histoire en s’imposant aux tirs au but sur le score de 4 buts à 2. 

Globalement, si les deux pays ont des potentialités exceptionnelles, le Sénégal semble être légèrement favori avec une équipe plus jeune et disposant de l’une des meilleures lignes défensives du continent. D’ailleurs, l’entraineur sénégalais y compte énormément pour museler les attaquants égyptiens, particulièrement Mohamed Salah, l’un des meilleurs joueurs au monde, sinon le meilleur actuellement, comme ce fut lors de la finale de la CAN 2021.

Pour ce match, le sélectionneur des Lions de la Teranga, Alioune Cissé, a préféré la formule: «On ne change pas une équipe qui gagne» en gardant presque la même équipe. L’équipe type sénégalaise est au complet et la sélection peaufine sa préparation à Marrakech, au Maroc. Le Sénégal a l’avantage de recevoir le match retour dans son nouveau stade flambant neuf, le stade Abdoulaye Wade, à Djamniadio, à Dakar.

Pour les Pharaons égyptiens, ce match aura les allures d’une revanche de la finale de la dernière CAN perdue face aux Lions de la Teranga. Si sur les 23 joueurs sélectionnés pour cette double confrontation, on note qu’une dizaine de joueurs n’ont pas été reconduits à cause des blessures, mais aussi du choix du sélectionneur égyptien, le Portugais Carlos Queiroz. On notera que l’ossature de l’équipe reste entière avec les mêmes gardiens et les 5 expatriés clés de l’équipe: Mohamed Enneny, Omar Marmoush, Mahmoud Trezeguet, Mostafa Mohamed et Mohamed Salah. On note aussi le retour du meneur de jeu d’Al Ahly, Magdi Afsha, absent remarqué à la CAN.

Les matchs entre les deux pays sont toujours serrés. C’est dire que le match du Caire pourrait basculer dans un camp ou dans l’autre grâce aux deux stars du football africain, Mohamed Salah et Sadio Mané. Lors de la finale de la CAN, les Sénégalais avaient réussi à museler Salah alors que Mané était intenable.

Seul regret, au terme de cette double confrontation, l’un des deux meilleurs joueurs africains du moment -Salah ou Mané- ne sera pas au rendez-vous qatari.

+ Match Aller
Egypte - Sénégal: vendredi 25 mars à 20h au Stade international du Caire

+ Match retour
Sénégal - Egypte: mardi 29 mars à 18h au Stade Abdoulaye Wade.
Le 23/03/2022 Par Moussa Diop