Sports

Mondial-2022: "On est effondré", lâche l'Algérien Belmadi

"On est effondré", a lâché le sélectionneur de l'Algérie, Djamel Belmadi, après la défaite à la dernière seconde contre le Cameroun (2-1 a.p.) qui prive son équipe de Coupe du monde, vendredi à Blida en match de barrage.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 30/03/2022 à 07h57, mis à jour le 30/03/2022 à 08h04
belmadi
Djamel Belmadi, sélectionneur de l'Algérie. | DR

«On est effondré. On a mis notre vie entre parenthèses pour ce match. Pour notre pays, notre peuple», a lancé le technicien en conférence de presse.

«Le ciel nous est tombé sur la tête. C'est du football, c'est du sport. Mais c'est toute notre vie, en même temps», a ajouté Belmadi.

«Je ne sais pas si on a failli mentalement. À dix secondes d'un mondial, c'est sûrement un problème de concentration, de lucidité», a-t-il noté, évoquant le but en toute fin de prolongation signé Karl-Toko Ekambi qui qualifie le Cameroun, battu à l'aller (1-0), au bénéfice du plus grand nombre de buts à l'extérieur, alors que l'Algérie venait de marquer un but qui la qualifiait pour le Qatar.

«On n'a jamais été mis en danger, jamais dominé, sauf sur coups de pieds arrêtés et ces dix secondes», a-t-il encore regretté.

«Le château de cartes s'effondre», a encore dit le coach champion d'Afrique 2019 avec cette équipe. «Tout le monde est abattu. On ne se voyait pas ne pas y aller. Quelle cruauté de finir comme cela à 10 secondes de la fin».

«Ce mauvais scénario, il faut s'en remettre», a ajouté Belmadi, refusant d'évoquer son maintien à son poste. «Aujourd'hui c'est difficile pour moi de parler d'avenir. Il y a des bilans à faire».

«Il va falloir se relever. L'Algérie est une grande nation. Il y a encore de belles choses à faire, avec ou sans moi», a-t-il conclu.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 30/03/2022 à 07h57, mis à jour le 30/03/2022 à 08h04