Fermer

Air Algérie, l'une des compagnies aériennes les moins sûres au monde en 2020

Mise à jour le 07/01/2021 à 12h56 Publié le 07/01/2021 à 12h53 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
Air Algérie
© Copyright : DR

#Algérie : D’après le site spécialisé Airline Ratings cité par les médias locaux, la compagnie algérienne n’a eu qu’une seule étoile sur sept en termes de sécurité au sein de ses avions, ce qui la classe parmi les compagnies les moins sûres au monde.


"Air Algérie" est parmi les pires compagnies en termes de sécurité pour les passagers, a précisé la même source. Dans son dernier classement, le site spécialisé "Airline Ratings" n’a mis aucune étoile sur les sept possibles pour la compagnie algérienne en termes de gestion du Covid-19.

"Airline Ratings" estime qu’Air Algérie ne respecte pas les normes internationales de lutte contre le coronavirus dans ses appareils.


>>>LIRE AUSSI: Après des pertes colossales, Air Algérie renvoie le renouvellement de sa flotte aux calendes grecques

Lancé en juin 2013, "Airline Ratings" évalue la sécurité et le produit en vol de 385 compagnies aériennes à l’aide de son système de notation à sept étoiles, sur la base de plusieurs critères comme l’historique des accidents et incidents graves des compagnies aériennes, des audits des autorités de l’avion, des audits gouvernementaux ou de l’âge moyen de la flotte.

Depuis la suspension du trafic aérien, en mars dernier, la compagnie "Air Algérie" a enregistré des pertes estimées à plus de 245 millions d’euros.

Selon le PDG d’Air Algérie, Bakhouche Allache, la situation financière actuelle de la compagnie est "difficile".

Il a estimé que la compagnie pourrait subir davantage de pertes en cas de poursuite de la crise, ce qui constituerait un "obstacle majeur au développement des investissements de la société".


>>>LIRE AUSSI: Air Algérie: 89 milliards de dinars de pertes attendues à cause du Covid-19

Bakhouche Allache a également révélé que le programme de renouvellement de la flotte de la compagnie, approuvé par le gouvernement en 2018, était suspendu en raison des répercussions économiques de la pandémie de coronavirus.
Le 07/01/2021 Par Le360 Afrique - MAP