Société

Aéroport d'Alger: deux jeunes retrouvés morts dans le train d'atterrissage d’un avion d’Air Algérie

Deux cadavres de jeunes Algériens ont été découverts ce matin, samedi 4 juin 2022, dans le train d’atterrissage d’un avion de la compagnie Air Algérie à l’aéroport d’Alger. Ce n’est pas le premier incident du genre, malgré l'assurance des autorités quant à la sécurité dans les aéroports du pays.

Par Karim Zeidane
Le 04/06/2022 à 15h45, mis à jour le 04/06/2022 à 16h02
Air Algérie
DR

Deux jeunes Algériens, qui tentaient vraisemblablement de rejoindre l’Europe, sont morts tragiquement dans les soutes d’un avion de la compagnie Air Algérie. Leurs cadavres ont été retrouvés ce samedi matin dans le train d’atterrissage d’un avion qui avait assuré la veille le trajet Alger-Barcelone aller-retour et qui se préparait à rallier Paris. Selon la DGSN algérienne, les deux concernés étaient âgés de 20 et 23 ans.

Les deux Algériens seraient décédés la veille, en tentant d’entrer clandestinement par avion en Espagne. Malheureusement, à l’instar de nombreux de leurs compatriotes, l’aventure leur a été fatale.

Le décès de ces deux jeunes suscite déjà une vive polémique en Algérie. En effet, beaucoup s’interrogent sur les complicités dont ont dû bénéficier les deux candidats à l'émigration clandestine pour accéder si facilement au tarmac et se hisser dans les trains d’atterrissage de l’avion de la compagnie nationale algérienne. Et ce d’autant que depuis des années, depuis la période du terrorisme, l’aéroport jouit d’une protection renforcée et les autorités ne manquent d'ailleurs pas une occasion de présenter l’aéroport d'Alger comme un des plus sécurisés au monde.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de ces décès et plus précisément pour comprendre comment les deux jeunes sont parvenus jusqu’au train d’atterrissage d’un avion stationné dans cet aéroport fortement surveillé.

Mais ce n’est pas une première dans un aéroport algérien. En mars dernier, un adolescent de 16 ans avait pu embarquer clandestinement à l’aéroport de Constantine sur un avion en partance pour la France et était parvenu à faire le voyage dans la soute à bagages. Lui avait eu la chance d'arriver sain et sauf.

Par Karim Zeidane
Le 04/06/2022 à 15h45, mis à jour le 04/06/2022 à 16h02