Fermer

Vidéo. Covid-19 en Algérie: seulement 0,5% des étudiants et moins de 20% du personnel de santé sont vaccinés

Mise à jour le 25/10/2021 à 17h59 Publié le 25/10/2021 à 17h55 Par Karim Zeidane

#Société
Abderramane Benbouzid

Abderramane Benbouzid, ministre de la Santé.

© Copyright : DR

#Algérie : Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a dressé un tableau inquiétant de l’état de la vaccination anti-Covid-19 en Algérie. Si 4,7 millions de personnes sont totalement vaccinés, la faiblesse des taux chez les étudiants et les professionnels de santé inquiète.

Silencieuse sur sa campagne de vaccination et ne laissant filtrer ses données qu’au compte-goutte, contrairement à ses voisins maghrébins, l’Algérie vient d’annoncer des chiffres sur la situation qui font froid au dos.
En effet, si le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a déclaré que 16 millions de personnes au total ont été vaccinées en Algérie, dont environ 4,7 millions totalement et 11 millions ayant reçu la première dose, les détails donnés par le premier responsable de la santé du pays inquiètent.

>>> LIRE AUSSI: Crainte d’une 4e vague de Covid-19: le Maroc et la Tunisie adoptent le pass vaccinal pour généraliser la vaccination

En effet, selon le ministre, seulement moins de 1% des étudiants (0,5% plus exactement) sont vaccinés. Un chiffre inquiétant avec l’a rentrée universitaire et les rassemblements d’étudiants que cela entraîne inévitablement, ce qui augmente les les risques de contagion. Pire encore, au niveau du personnel de santé, en première ligne face à la pandémie du Covid-19, moins de 20% des médecins et des travailleurs médicaux sont vaccinés. Idem pour les instituteurs et les professeurs universitaires (Vidéo. 12mn18s). 


Pourtant, selon le ministre, ce n’est plus dû à un manque de vaccins anti-Covid-19. En effet, selon ses dires, l’Algérie possèderait un stock de plus de 13 millions de doses à l’Institut Pasteur d’Alger et dans ses différents centres de santé.

Face à la faiblesse de la vaccination, les autorités algériennes cherchent les voies et moyens pour pousser la population à se faire administrer le sérum, sans toutefois rendre la vaccination obligatoire.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: voici la situation de la vaccination au niveau des pays du Maghreb

A ce titre, si le Maroc et la Tunisie ont mis en place des pass, Benbouzid souligne que l’Algérie ne compte pas y recourir avançant que son département n’oblige personne à se faire vacciner, invoquant la liberté individuelle. Il fait ainsi allusion aux pays voisins (Maroc et Tunisie) qui ont mis en place le pass vaccinal.

Toutefois, il se contredit rapidement en soulignant que son ministère étudie avec celui de la Jeunesse et des Sports la possibilité de permettre l’accès aux espaces sportifs et aux stades aux seules personnes vaccinées. Il appelle également à la vaccination pour rouvrir les cinémas et les salles de concert. 
Le 25/10/2021 Par Karim Zeidane