Culture

Cinéma: les grands gagnants de la 26e édition du festival Ecrans Noirs

La 26e édition du festival Ecrans Noirs, grand rendez-vous continental du 7e art, s'est tenue du 1er au 8 octobre 2022 au Cameroun. Découvrez la liste complète des lauréats.

Par Mohamed Koné
Le 10/10/2022 à 11h06, mis à jour le 10/10/2022 à 11h10
khalif-madour-palmares-ecrans-noirs
Le Marocain Khalif Madour, le Tunisien Marwen Trabelsi et le Camerounais Robi Layio figurent au palmarès de la 26e édition du festival Ecrans Noirs. | Montage Le360 Afrique

Clap de fin pour la 26e édition du festival Ecrans Noirs. La cérémonie de clôture de ce grand rendez-vous continental du 7e art a eu lieu samedi 8 octobre au Palais des congrès de Yaoundé.

Placée sous le thème «Le cinéma, un art total», la 26e édition d’Ecrans Noirs était l'occasion pour le public venu nombreux de découvrir une centaine de films sélectionnés par le jury du festival. La manifestation entamée le 1er octobre a consisté en des projections cinématographiques, des colloques internationaux, des ateliers et des master class, entre autres.

Les films sélectionnés étaient en compétition pour les prix décernés au cours l’événement, répartis entre ceux concernant le Cameroun, pays hôte, et l’international.

Voici le palmarès complet de la 26 édition du festival Ecrans Noirs:

· Ecrans d'honneur: Palais des congrès de Yaoundé pour son soutien, Elvis Kemayo pour sa brillante carrière artistique, et Mansour Sora Wade pour sa carrière de réalisateur

· Ecran 10 Jours pour 1 film: «Miroirs» d'Urielle Mekô-Nsi

· Ecran de la websérie: «Coach» de Romeo Mbanga alias Scandy Decimal

· Ecran de la série: «Maestro» de Billy Bob Ndive Lifongo

· Ecran du film étranger: «Le Prince» de Lisa Bierwirth (Allemagne)

· Ecran du court métrage documentaire d’Afrique centrale: «When a River Becomes a Border» de Robi Layio (Cameroun)

· Ecran du court métrage documentaire international: «Les Patrouilleurs» de Boubacar Djingarey Maiga (Niger)

· Ecran du long métrage documentaire d’Afrique centrale: «Le mbolé du kwatta» de Yannick Mindja (Cameroun)

· Ecran du long métrage documentaire international: «L’homme qui est devenu musée» de Marwen Trabelsi (Tunisie)

· Ecran du meilleur acteur camerounais: Nchifor Valery dans «When it ends»

· Ecran du meilleur acteur international: Michael Wawuyo Sr dans «A Taste of our Land» (Rwanda)

· Ecran de la meilleure actrice internationale: Grâce Akouavi dans «Le coup de grâce» (Togo)

· Ecran du meilleur scénario camerounais: «L’Accord» écrit par Franck Thierry Lea Malle

· Ecran du meilleur scénario d’Afrique centrale: «L’indécise» écrit par Marcelle Nzé Bitéghé

· Ecran du meilleur film camerounais: «The Planter’s Plantation» de Young Ndinga Eystein

· Ecran du meilleur long métrage d’Afrique centrale: «Adjani» de Julio Lolo Bibas (RDC)

· Ecran du meilleur court métrage d’Afrique centrale: «Fakwa» de Loridon Kabasele (RDC)

· Ecran du meilleur court métrage international: «Le chant du péché» de Khalif Madour (Maroc)

· Ecran de la musique: Cecile Kayiregawa et Vincent Niyigaba pour la musique de «A Taste of our Land» (Rwanda)

· Ecran spécial du jury: «Coup de grâce» de Steven Af (Togo)

· Ecran d’Or: «The Planter's Plantation» d'Eystein Young Dingah (Cameroun)

Par Mohamed Koné
Le 10/10/2022 à 11h06, mis à jour le 10/10/2022 à 11h10

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800