Fermer

La première économie africaine va s’appuyer sur Ethiopian Airlines pour relancer sa compagnie nationale

Mise à jour le 20/09/2022 à 16h22 Publié le 20/09/2022 à 16h19 Par Moussa Diop

#Economie
Nigeria Air
© Copyright : DR

#Autres pays : Le Nigeria va relancer sa compagnie nationale. Rebaptisée Nigeria Air, elle sera adossée à la première compagnie aérienne africaine, Ethiopian Airlines, déjà derrière de nombreux partenariats capitalistiques au niveau du continent.

Le Nigeria, qui ne dispose pas d’une compagnie aérienne nationale depuis 2003, année de la disparition de Nigeria Airways, va lancer une nouvelle compagnie publique en 2023. Et pour réussir ce pari, les autorités nigérianes ont opté pour l’adossement de la nouvelle compagnie à Ethiopian Airlines, le leader du transport aérien en Afrique.

Ethiopian Airlines sera ainsi le partenaire technique et capitalistique de la nouvelle compagnie aérienne nigériane, baptisée Nigeria Air, dont elle détiendra 49% du capital. Outre l’apport en capital, la compagnie éthiopienne fournira à la nouvelle compagnie le personnel technique et administratif et ainsi qu'une partie de sa flotte avec des appareils de type Boeing B737 et Bombardier Dash 8-400.

Ces appareils viendront s’ajouter aux trois appareils que le gouvernement nigérian a décidé d’acquérir pour la compagnie qui a obtenu sa licence d’exploitation auprès de l’Autorité de l’aviation civile du Nigeria (NCAA) en juin dernier.

>>> LIRE AUSSI: Nigeria Air: lancement d'une nouvelle compagnie aérienne

L’adossement de Nigeria Air à Ethiopian Airlines est un choix judicieux pour le gouvernement nigérian afin de pouvoir bénéficier de l’expérience et de l’expertise de la première compagnie aérienne africaine. Surtout, les Nigérians bénéficieront de l’expertise managériale d'un leader du secteur.

Pour le pavillon éthiopien aussi, c’est une aubaine car il va intégrer un marché à fort potentiel, le Nigeria étant le pays le plus peuplé d’Afrique avec plus de 220 millions d’habitants. Le pays jouit d’un positionnement géographique stratégique qui pourrait faire de Lagos, la capitale économique, un troisième hub pour Ethiopian Airlines après Addis-Abeba Bolé (Ethiopie) et Lomé (Togo).

>>> LIRE AUSSI: Voici le montant colossal payé par le Nigeria pour la maintenance de ses avions à l'étranger en 2021

Toutefois, la tâche ne sera pas facile sur ce marché réputé très difficile. Nigeria Air doit faire face à une concurrence intense au niveau local avec la présence d’une douzaine de compagnies privées domestiques (Air Peace, Azman Air, Dana Airlines, Med-View Airlmines, Arik Air, Aero Contractors, First Nation, Max Air, Ibom Air, United Nigeria Airlines, NG Eagle, Green Africa Airways,…

Rappelons qu’Ethiopian est liée par des partenariats capitalistiques et stratégique à plusieurs compagnies aériennes du continent dont Malawian Airlines, Zambian Airways, Asky Airlines, Tchadia Airlines… Des discussions avancées sont en cours avec d’autres compagnies, dont particulièrement avec les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) pour le lancement de Air Congo.

Notons que si Asky est considérée comme un modèle de réussite d’un partenariat entre Ethiopian et des privés africains, faisant de Lomé un véritable hub en Afrique de l’Ouest, avec une flotte d’une douzaine d’appareils et un réseau de plus de 22 destinations, le partenariat signé avec Tchadia Airlines est un échec (mise en liquidation).

>>> LIRE AUSSI: Transport aérien. Voici comment Ethiopian Airlines assoit sa domination du ciel africain

Ethiopian Airlines est certainement la compagnie la mieux gérée du continent. Elle est l’une des rares à être rentable au niveau du continent. Pour l’exercice 2021-2022 (du 1er juillet 2021 au 30 juin 2022), elle a réalisé, malgré un contexte difficile, un bénéfice record de 937 millions de dollars, en dépit de la flambée du prix du kérosène, des effets de la pandémie du Covid-19 et du manque de devises de certains partenaires en misant notamment sur l’augmentation du volume de personnes transportées et surtout sur la forte baisse des charges d’exploitation.

La compagnie dispose d’une flotte de 139 appareils et couvre un réseau dense de 125 destinations. Elle était la 5e plus grande compagnie au monde par le nombre de destinations desservies en 2019.
Le 20/09/2022 Par Moussa Diop