Fermer

Côte d'Ivoire: Paris veut "accélérer les travaux" du métro d'Abidjan

Publié le 30/04/2021 à 16h14 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
métro d'Abidjan
© Copyright : DR

#Autres pays : Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a affirmé vendredi en Côte d'Ivoire vouloir "accélérer les travaux" du métro d'Abidjan, un chantier de plus d'un milliard d'euros géré par des entreprises françaises qui a pris des années de retard.

"Nous allons accélérer les travaux pour que les habitants d'Abidjan puissent en voir le bénéfice le plus rapidement possible", a-t-il affirmé à l'issue d'un rencontre avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

"La Côte d'Ivoire peut compter sur l'engagement total des entreprises françaises" pour ce chantier, une ligne qui doit traverser la métropole ivoirienne du nord au sud sur 37 km, essentiellement le long d'un corridor ferroviaire existant.

C'est "un défi humain et économique", a assuré Le Maire, en visite pour deux jours en Côte d'Ivoire, pays d'Afrique de l'Ouest dont la France est le principal partenaire économique.

Aucune date n'a toutefois été donnée ni du côté français ni du côté ivoirien, que ce soit pour le démarrage des travaux ou la mise en service du métro.

>>> LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire. "Métro d’Abidjan": l'investissement sera entièrement financé par un prêt du Trésor français

"C'est toujours difficile de réaliser ce type de travaux surtout en zone dense au cœur d'une ville", avait expliqué jeudi Le Maire en visitant un site du futur chantier, évoquant notamment la complexité des "expropriations".

Le coût des travaux, évalué en 2019 à 1,36 milliard d'euros, soit environ un dixième du budget annuel de l'Etat ivoirien, et leur financement sont toujours en discussion.

"Le coût est encore en discussion, je ne peux pas donner de chiffre précis. Mais la Côte d'Ivoire sait qu'elle peut compter sur le soutien de la France", a déclaré Le Maire.

En décembre 2019, les autorités ivoiriennes avaient approuvé l'offre technique et financière soumise par un consortium regroupant les groupes français Bouygues Travaux Publics, Alstom, Colas Rail et Keolis pour la construction de cette ligne de métro.

>>> LIRE AUSSI: Nigeria: 2 milliards de dollars pour un réseau de métro léger

La France s'était alors engagée à couvrir le contrat par un mix de prêts du Trésor français et de financements privés garantis par l'Etat français. Le contrat avait été signé en présence du président français Emmanuel Macron, en visite en Côte d'Ivoire, et une mise en service en 2026 avait été évoquée.

Le métro, en projet depuis une vingtaine d'années, devait initialement être construit par des entreprises coréennes.

Abidjan, une métropole de cinq millions d'habitants, ne dispose actuellement d'aucun réseau de transport en commun et souffre d'énormes embouteillages quotidiens.
Le 30/04/2021 Par Le360 Afrique - Afp