Fermer

Afrique du Sud: un ministre dépense près de 500.000 dollars pour l’hébergement en trois ans

Mise à jour le 13/08/2022 à 13h42 Publié le 13/08/2022 à 13h39 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Bheki Cele

Bheki Cele, ministre sud-africain de la Police.

© Copyright : DR

#Autres pays : Le ministre sud-africain de la Police, Bheki Cele, a dépensé 8 millions de rands (près de 500.000 dollars) pour l’hébergement, les divertissements et la restauration entre 2019 et 2022, a révélé vendredi le département de tutelle dans une note au Parlement.

«Entre le 1er avril 2019 et le 17 juin de cette année, le ministre a dépensé 8 millions de Rands, tandis que le reste des services du ministère ont dépensé plus de 3 milliards de Rands au cours de la même période», a indiqué le ministère en réponse à une question écrite du député de l’Alliance démocratique (DA/opposition), Janho Engelbrecht.

Commentant la réponse du département, le député de la DA et porte-parole du portefeuille de la police, Andrew Whitfield, a déclaré qu’alors que Cele «explose le budget de la restauration et de l'hébergement, la police a subi des coupes de personnel et de budget au fil des ans, tandis que des millions de Sud-africains vivent dans un permanent état d'insécurité».

«Le DA accepte les frais d'hébergement des membres du Service de police sud-africain (SAPS) loin de leurs fonctions ordinaires, mais le montant exorbitant doit faire l'objet d'une enquête par le comité de portefeuille sur la police. Il est tout simplement scandaleux que le SAPS dépense plus de 1,4 million de rands par jour pour héberger ses membres», a-t-il soutenu.

>>> LIRE AUSSI: Afrique du Sud: le président Ramaphosa quitte les célébrations du 1er mai sous les huées

Whitfield a ajouté qu'il «est inadmissible» que plus de 1,5 milliard de rands (plus de 90 millions de dollars) puisse être dépensé pour l'hébergement, alors que le personnel de première ligne, les détectives et les réservistes ont été réduits «dans un contexte où les Sud-africains sont assassinés, mutilés et violés».

La réduction du budget de la police a constitué une grande préoccupation au sein de l’opinion publique sud-africaine, alors que le pays fait face à une hausse constante du taux de criminalité.

Lors de la présentation du budget de la police pour l'exercice 2022/23 en avril dernier, le Comité du portefeuille de la police a fait savoir que le budget des services de police visibles a de nouveau diminué.

La présidente du comité, Tina Joemat-Pettersson, a expliqué que malgré l'augmentation nominale d'environ 225 millions de rands par rapport au budget de l'année précédente, leur allocation en termes réels avait diminué.
Le 13/08/2022 Par Le360 Afrique - Afp