Société

Afrique du Sud: près de la moitié des citoyens à haut revenu envisagent d’émigrer (Enquête)

Près de la moitié des citoyens sud-africains à haut revenu envisagent d’émigrer, alors que la confiance dans l'avenir du pays continue de s'estomper, a révélé vendredi une enquête de la Fondation des recherches sociales (SRF).

Par Le360 Afrique (avec MAP)
Le 16/09/2022 à 11h30, mis à jour le 16/09/2022 à 11h31
johannesburg
Johannesburg, capitale économique de l'Afrique du Sud. | DR

"Sur un échantillon de 3.204 personnes interrogées, 43% de ceux qui gagnaient plus de 20.000 rands (près de 1200 dollars) par mois ont déclaré qu’ils comptent quitter le pays", a souligné la SRF dans un communiqué sur les résultats de son enquête.

La confiance dans l'avenir de l'Afrique du Sud a chuté après plus d'une décennie de ralentissement de la croissance économique, alors que la démographie du pays continue d’augmenter. Une situation qui signifie que la population devient du plus en plus pauvre.

Par ailleurs, le pays a été durement affecté par l’instabilité sociale, la criminalité, les délestages électriques, ainsi qu’une série de scandales de corruption qui ont impliqué de hauts responsables de l’État et du parti au pouvoir.

Le groupe de recherche basé à Johannesburg a, de même, mis en garde que le budget de l’État sera sévèrement sous contrainte si un nombre croissant de personnes à haut revenus quitte le pays.

"Cette catégorie paie des impôts et soutient les prestations sociales de près d'un tiers des Sud-Africains et d'autres services gouvernementaux", a-t-il signalé, notant que "'Afrique du Sud est vulnérable à l'abandon de près de la moitié de ses compétences et de ses principaux revenus".

Par ailleurs, l'enquête fait savoir que 53% des diplômés universitaires ont exprimé leur intension d'émigrer, ce qui représente une grande perte de compétences nationales.

En outre, le nombre de ceux qui envisagent d'émigrer "augmente avec le statut social et économique", poursuit SRF, ajoutant que les personnes âgées de 25 à 40 ans sont les plus susceptibles de quitter le pays.

Par Le360 Afrique (avec MAP)
Le 16/09/2022 à 11h30, mis à jour le 16/09/2022 à 11h31