Fermer

Fifa: deux ex-dirigeants africains corrompus radiés à vie

Mise à jour le 09/12/2016 à 09h51 Publié le 09/12/2016 à 09h16 Par Le360 Afrique - Afp

#Sports
Bana Tchanilé ex-sélectionneur Togolais radiés à vie par la Fifa

Bana Tchanilé, ex-sélectionneur Togolais.

© Copyright : DR

#Autres pays : Suite à des délits de corruption, deux ex-dirigeants africains ne pourront plus exercer de fonction au sein du football dans leur pays ou ailleurs sur le continent, voire à l'échelle mondiale. C'est là une décision irrévocable de la puissante organisation qui gère le football mondial.

Jonathan Musavengana, ancien responsable à la Fédération zimbabwéenne, et Bana Tchanilé, ex-sélectionneur du Togo, ont été radiés à vie du monde du football pour des faits de corruption, a annoncé jeudi la Fifa. L'ancien président de la Fédération sud-africaine (SAFA) Kirsten Nematandani a pour sa part été suspendu cinq ans.

Les trois hommes ont été reconnus coupables d'avoir violé les règles éthiques à l'occasion de matches internationaux amicaux disputés en Afrique du Sud en 2010, précise la chambre de jugement du comité d'éthique de la Fifa, soit la justice interne de l'instance, qui a prononcé ces sanctions.


LIRE AUSSI:
Côte d'Ivoire: pas de sanction de la Fifa pour Aurier "l'égorgeur"

La chambre d'investigation du comité d'éthique de la Fifa avait recommandé la radiation à vie de MM. Musavengana et Tchanile. Elle avait aussi demandé "une sanction d'au moins six ans et une amende d'au moins 10.000 francs suisses" (environ 9.232 euros) pour M. Nematandani, qui écope donc d'une sanction plus clémente.

En octobre 2015 et mars 2016, quatre anciens dirigeants de la SAFA avaient déjà été sanctionnés d'années de suspension dans le cadre de la même affaire.
Le 09/12/2016 Par Le360 Afrique - Afp