Economie

Le boom de la monnaie électronique se poursuit dans l’UEMOA, les fraudes en baisse

Les transactions de monnaies électroniques ont atteint un montant total de 35.649,93 milliards de francs CFA (plus de 53,6 milliards de dollars) au cours du second semestre 2021, en hausse de 39,99% par rapport au semestre précédent.

Par Mohamed Koné
Le 23/09/2022 à 08h12, mis à jour le 23/09/2022 à 08h13
monnaie-electronique-uemoa
Transaction de monnaie électronique. | DR

Le nombre d’opérations de monnaie électronique au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a atteint 2,97 milliards pour une valeur de 35.649,93 milliards de francs CFA (plus de 53,6 milliards de dollars) au cours du second semestre de l’année dernière. C’est ce qui ressort du rapport semestriel de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sur les moyens et services de paiement à fin décembre 2021, publié le 19 septembre 2022.

En comparaison avec le premier semestre 2021, le volume des opérations de monnaie électronique dans la zone UEMOA a ainsi connu une hausse de 22,73%, tandis que leur valeur a connu une augmentation de 39,99%, poursuit le rapport, qui attribue cette hausse aux fêtes de fin d’année et aux baisses tarifaires opérées par les acteurs du marché.

Dans les détails, au niveau des opérations nationales, c’est-à-dire intra-pays, le rapport de la BCEAO fait état de 2,96 milliards de transactions pour une valeur de 34.847,87 milliards de francs CFA. Ce montant représente 97,75% de la valeur totale des opérations. Notons que ces transactions portent essentiellement sur les services de première génération, tels que les rechargements téléphoniques, les retraits/dépôts, les paiements marchands et de factures, les transferts nationaux, etc., ainsi que ceux de seconde génération, soit la micro-assurance, les crédits et épargnes numériques offerts par les banques, les SFD et les sociétés d’assurances.

Quant aux transferts inter-pays de l’UEMOA, ils ont atteint un volume de 14,63 millions pour une valeur 755,56 milliards de francs CFA (2,12% de la valeur totale des opérations), tandis que 732.243 transactions d’une valeur de 46,49 milliards de francs CFA ont concerné la réception de fonds internationaux sur les comptes de monnaie électronique. Il faut noter que le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire sont respectivement le principal récepteur avec 53,06% de la valeur totale des opérations et le principal émetteur avec 62,19% de la valeur totale des transactions.

Répartition par pays de la valeur des transactions intra-UEMOA en émission et en réception à fin décembre 2021.

Au niveau de la fraude sur les transactions de monnaie électronique, 310.274 cas ont été recensés pour une valeur de 1,07 milliard de francs CFA au second semestre 2021 contre 635.435 cas évalués à 1,06 milliard de francs CFA à fin juin 2021. Il s’agit d’une baisse de 51,17% au niveau du volume et d’une hausse de 1,00% pour les valeurs. Les cas de fraude ont concerné essentiellement: les arnaques des clients via le code OTP, les arnaques des clients suite à une erreur de dépôt, les arnaques des clients via le paiement marchand, les arnaques des clients via le E-commerce, et les arnaques des points de vente (PDV) via l’utilisation de faux billets de banque.

Par Mohamed Koné
Le 23/09/2022 à 08h12, mis à jour le 23/09/2022 à 08h13