Economie

Côte d’ivoire: Ouattara a renforcé le caractère technocrate de son équipe

Alassane Ouattara a choisi de réduire la voilure de son gouvernement, qui passe ainsi de 36 à 29 ministres. Au passage, plusieurs technocrates intègrent l’équipe d’Ahmadou Gon Coulibaly, dont le directeur général de Banque Atlantique, filiale de la Banque populaire marocaine.

Par Mar Bassine Ndiaye
Le 12/01/2017 à 16h55, mis à jour le 12/01/2017 à 17h11
Côte d’ivoire: Ouattara a renforcé le caractère technocrate de son équipe
DR

Visiblement, les trois dernières années d’Alassane Ouattara à la tête de la Côte d’ivoire seront sous le signe de l’économie. C’est bien ce que laisse penser l’arrivée dans le nouveau gouvernement de personnes rompues à la gestion privée. Souleymane Diarrassouba, le ministre du Commerce de l'artisanat et de la promotion de la PME, est un banquier de haut vol. En effet, c’est le directeur général du groupe Atlantic Business International (ABI), celui-là même qui est l’actionnaire historique de la Banque Atlantique. Cette dernière est depuis près de cinq ans la filiale de la Banque populaire marocaine. En même temps, il est à la tête des assoications professionnelles des banquiers ivoiriens d'une part, et des banque d'Afrique de l'Ouest de l'autre. 

Thierry Tanoh qui prend en charge, le ministère du Pétrole, de l’énergie et de l’énergie renouvelable, est de la même trempe. En effet, cet expert-comptable de formation était à la tête d’Ecobank jusqu’en 2014 et a tracé une très riche carrière qui l’a mené des plus grands cabinets de consulting à la Société financière internationale, filiale du FMI.

Par Mar Bassine Ndiaye
Le 12/01/2017 à 16h55, mis à jour le 12/01/2017 à 17h11