Côte d'Ivoire: des tirs réguliers entendus près d’une école de la police à Abidjan

DR
Le 20/07/2017 à 10h53

Des tirs réguliers ont été entendus mercredi soir dans certains quartiers à Abidjan, notamment près d’une école de police de Cocody, un des quartiers huppés de la métropole économique ivoirienne.

Une fusillade a éclaté vers 21h30 dans le quartier de Cocody, à proximité des écoles nationales de police et de la gendarmerie et a duré près d’une heure.

Des policiers encagoulés avec des gilets pare-balles se sont livrés à des réquisitions de véhicules, en tirant à l’aide de leurs armes, obligeant plusieurs conducteurs à obtempérer et à abandonner leurs véhicules, ajoute la même source, citant des témoins.

Et la même source d’ajouter que plus tard des salves de coups de feu ont retenti près du bureau des brigades de police anti-émeutes à Yopougon, commune la plus peuplée dans le nord d'Abidjan, notant que des tirs similaires ont été entendus à Angré et Attoban, deux quartier d’Abidjan.

Ces tirs ont éclaté quelques heures après l'annonce d'un réaménagement technique au sein du gouvernement, par le président Alassane Ouattara qui a nommé Hamed Bakayoko au poste de ministre d’Etat, ministre de la Défense, après avoir occupé le poste de ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.

Cette décision, explique la même source, a été interprétée comme une tentative de mettre un point d'arrêt à la série de mutineries d'anciens combattants rebelles réclamant le versement de primes.

La Côte d'Ivoire s’apprête à accueillir à partir de vendredi prochain, la 8è édition des Jeux de la Francophonie, qui doivent rassembler à Abidjan, quelque 3.000 jeunes athlètes et artistes de 53 pays, ainsi que de nombreuses personnalités internationales.

Par Le360 Afrique (avec MAP)
Le 20/07/2017 à 10h53

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800