Fermer

Vidéo. Gabon: fournitures scolaires, le casse-tête des parents d’élèves

Mise à jour le 27/08/2021 à 09h54 Publié le 27/08/2021 à 09h53 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

#Société
vidéo Gabon: casse-tête des fournitures scolaires
© Copyright : Le360 Afrique/Ismael

#Gabon : C’est bientôt la rentrée scolaire et les parents d’élèves s’attèlent déjà à la tâche ardue d’acquisition des fournitures avant le rush du début d’année. Et, face à la pénurie de certaines fournitures à cause de la crise sanitaire, certains recourent au troc et aux bonnes affaires des livres usagers.

Pour les parents d’élèves, c’est déjà le branle-bas de combat pour acquérir les fournitures scolaires à Libreville. Un véritable casse-tête pour les pères de familles avec de nombreux enfants scolarisés.

Et pour éviter le rush et le stress des courses de dernières minutes, à la veille de la rentrée scolaire, plusieurs parents d’élèves anticipent l’achat des fournitures avant même l’établissement de la liste des cahiers et livres exigés par les écoles.

«Comme c’est le quotidien déjà avec les plus grands qui sont au lycée, je sais déjà à peu près ce qu’il faut commencer à acheter comme fourniture», explique Doris, parent d'élève.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Les Marocains de Côte d'Ivoire offrent des fournitures scolaires

Les libraires, eux, se préparent depuis des semaines. Tout ce qui est classeurs, cahiers, calculatrices et tout ce qui concerne la trousse est bien achalandé dans les rayons de la librairie de Yassine, un jeune Syro-libanais situé en plein cœur du grand marché Mont-bouët. «On commence très tôt parce que les clients en réclament et certains n'ont pas assez de moyens pour attendre la haute saison», confie-t-il.


Certains responsables de librairie ont averti leurs clients de l’urgence de s’approvisionner avant la rentrée du fait des perturbations sur les approvisionnements en fournitures scolaires en lien avec la pandémie du Covid-19.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Gabon: l’orientation des nouveaux bacheliers, un véritable casse-tête

Face à cette situation et à la rentrée scolaire prévue mi-septembre, certains parents d’élèves recourent au troc pour se procurer des livres scolaires à des prix bas. C’est le business de Hervé, qui achète et revend des livres de seconde main. Des livres écoulés 10 fois moins cher que les coûteux ouvrages neufs.
Le 27/08/2021 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.