Fermer

Vidéo. Guinée: l'accueil triomphal de Dadis Camara à son retour d'exil

Publié le 23/12/2021 à 13h28 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré

#Politique
Guinée: l'accueil triomphal de Dadis Camara
© Copyright : Le360/ Mamadou Mouctar Souaré

#Guinée : Ils étaient nombreux ces Guinéens, inconditionnels de l'ex-président Dadis Camara à avoir fait le déplacement pour l'accueillir à l'aéroport de Conakry. Ses nombreux sympathisants saluent son retour et réclament justice pour laver son honneur dans l’affaire des massacres du stade du 28 Septembre.

Il est 13h, et c'est par un vol commercial que l'ancien président du Cndd, Moussa Dadis Camara, est arrivé à Conakry, 11 ans après avoir précipitamment quitté le pays. Ses premiers pas sont timides et mesurés.

Ses sympathisants, eux, célèbrent le retour de l'ancien président, à l'image du jeune Alphonse Leno: «Moussa Dadis Camara nous a tellement manqués. Après 11 ans en exil, c’est une joie pour nous de venir l’accueillir. Il a fait tellement de choses pour ce pays».

11 ans d'absence, reconnaissance exprimée des admirateurs de Dadis à Mamadi Doumbouya, actuel homme fort de Conakry.

Yelisabeth Koulemou pense que c’est un premier pas vers la réconciliation: «Il faut aujourd’hui unir les Guinéens car notre pays a tout le temps été divisé par la haine, la mésentente, on a été divisés par le régime déchu. Maintenant, nous voulons être unis et indivisibles. Et c’est le souhait du président Mamadi Doumbouya».

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Guinée: 28 septembre, l'anniversaire du "Non" de la fierté souillée à jamais par les soldatesques

Aujourd'hui, évidemment, ce retour soulève beaucoup d'interrogations en rapport notamment avec les massacres du stade du 28 Septembre. L'occasion peut-être, pour une fois, d'entendre Moussa Dadis, arrivé au pouvoir après la mort du général Lansana Conté.

Les nombreux inconditionnels de Dadis souhaite voir enfin la justice rétablir l'ancien président du Cndd dans ses droits. A rappeler que le retour du capitaine Moussa Dadis Camara intervient quelques semaines après le séjour d'une mission de la Cour pénale internationale (CPI) à Conakry. Cette mission a donné un délai de trois mois aux autorités guinéennes pour organiser ce procès des massacres du stade du 28 Septembre.

 

Le 23/12/2021 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré