Fermer
#Sports

Guinée: les acteurs du football exigent le départ du Comité de normalisation

Publié le 21/06/2022 à 16h01 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré

#Guinée : Alors que la FIFA devrait prolonger le mandat du Comité de normalisation qui arrivera à terme le 30 juin 2022, les acteurs du football guinéen exigent le départ de l’actuelle équipe dirigeante.

Plusieurs membres statutaires de la Fédération guinéenne de football (FGF) se sont retrouvés le week-end dernier à Conakry pour deux raisons principales. D’abord, ils voulaient dresser un bilan des activités du Comité de normalisation (CONOR). Ensuite, à l’issue d’une assemblée générale, ils ont publié une déclaration.

Il s’agissait précisément pour ces 56 acteurs du football guinéen d’exiger des élections dans un bref délai. «Depuis décembre 2021, la FIFA a décidé de mettre en place un comité de normalisation au sein de la Fédération guinéenne de football. Un CONOR qui avait pour principales missions de toiletter les textes, mettre en place les commissions. Mais depuis que le CONOR est là, on ne parle quasiment pas d’élection», regrette le journaliste sportif Mohamed Lamine Touré.

>>> LIRE AUSSI: Guinée: l'envahissement du stade de Nongo révèle de profondes dissensions entre les responsables du football

Même impression pour Blaise Camara, membre statutaire, qui annonce vouloir aller aux élections «au plus tard au mois de septembre», c’est-à-dire avant le début de la saison prochaine. «Si ce n’est pas fait, nous allons arrêter le football et bloquer tous nos joueurs en clubs, personne ne va jouer pour les équipes nationales», menace l’ancien officier média de la Fédération guinéenne de football.

Ces membres statutaires ont par ailleurs annoncé vouloir envoyer des représentants à la FIFA à Zurich, mais aussi au CONOR pour, disent-ils, exiger la tenue rapide des élections.
Le 21/06/2022 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré