Coupe de la CAF: le club marocain de l'AS FAR domine la SAG de Guinée et passe au tour suivant

VidéoOpération sans surprise de l'AS FAR à Conakry. Le club marocain s'est qualifié pour le 2e tour préliminaire de la Coupe de la Confédération africaine de football (Coupe de la CAF) en s'imposant à Conakry face au club SAG de Siguiri sur le score de 1 but à 0.

Le 15/10/2022 à 19h37

Pour le club de Siguiri, qui a réussi l’exploit de finir, l’année dernière, sur le podium du championnat guinéen, cette première aventure en préliminaire de la Coupe de la CAF aura été d’une courte durée. Battu à l’aller (4-0), comme au retour (1-0), par l’AS FAR de Rabat, la SAG quitte la compétition dès le deuxième tour préliminaire.

Pour le coach du club guinéen, Amadou Camara, c’est surtout l’expérience qui a fait défaut. «Nous avons eu au moins trois ou quatre occasions en deuxième mi-temps. Ils n’ont pas pu confirmer. C’est l’expérience. Regarde aussi comment ils ont mis leur but dedans. Voilà, ça va nous servir de leçon», a-t-il déclaré. 

Pour confirmer cet état de fait, le coach de l’AS FAR, Fernando Da Cruz, a expliqué, «En deuxième mi-temps, ils ont eu un temps fort pendant dix, quinze minutes, mais après, c’est vrai que, globalement, on a contrôlé le match. Parce que, c’est vrai, on a respecté cette équipe, on ne voulait pas venir ici avec l’idée d’une qualification acquise. On savait qu’il restait 90 minutes, donc on a fait ce qu’il fallait faire».

Effectivement, le club guinéen n'a pas réussi à empêcher le but des visiteurs. Un engagement finalement récompensé, fait remarquer le coach de l’AS FAR. «On était venu faire un résultat, on voulait surtout respecter cette équipe, on a bien entamé le match, notamment sur les dix premières minutes, on a trois grosses occasions et je crois qu’on devait marquer pour après avoir un match plus tranquille, on n'a pas été efficace, c’est la seule chose que je regrette, parce que après on a assuré l’essentiel, on s’est créé beaucoup d’occasions, et puis, on est qualifié, donc je ne vais pas faire la fine bouche. Mais je sais qu’il reste encore du travail à faire. Mais, on a encore un peu de temps pour le faire».

Les Guinéens, sur les deux confrontations, ont surtout manqué d’expérience, confie le coach de la SAG, Amadou Camara. «On a joué contre une équipe très expérimentée, elle est deux fois plus expérimentée que nous. On a beaucoup appris, on va se préparer prochainement, on va jouer le championnat pour voir si on peut se qualifier encore». Une deuxième défaite en deux matchs pour l’Ashanti, qui quitte la campagne africaine.

Par Mamadou Mouctar Souaré (Conakry, correspondance)
Le 15/10/2022 à 19h37

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800