Fermer

Vidéo. Mali: pour que les femmes soient mieux représentées dans la sphère économique

Mise à jour le 11/03/2021 à 07h49 Publié le 11/03/2021 à 07h46 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Economie
Vidéo. Mali: pour que les femmes soient mieux représentées dans la sphère économique
© Copyright : Le360 / Diemba Moussa Konaté

#Mali : Le magazine Business Africa a organisé ce mardi, la 2e édition du Forum des femmes chefs d’entreprises à Bamako. L’édition de 2021 était focalisée essentiellement sur trois problématiques, à savoir l’accès au financement, le développement des entreprises et enfin, l'accès aux marchés publics.


Le Forum des femmes chefs d’entreprises, organisé par le magazine Business Africa,
vise une meilleure représentativité de la gent féminine dans la sphère économique, une meilleure contribution du secteur privé à la croissance du pays et la promotion d’une économie plus inclusive.

Selon la représentante de l’ONU Femmes présente à cet événement, cette initiative s’inscrit en droite ligne des objectifs de son organisme pour le développement de l’entrepreneuriat féminin, du leadership féminin et pour un soutien aux initiatives du gouvernement du Mali. L’édition de 2021 s’est tenue dans un contexte difficile dû à la crise sanitaire du Covid-19, mais également, dans un contexte sécuritaire et sociopolitique singulier.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. 8 mars: le Centre culturel marocain de Nouakchott fête les Marocaines et Mauritaniennes

Ces différents facteurs ont aggravé la situation de précarité des entreprises féminines qui se retrouvent face à des problématiques multidimensionnelles que le forum veut adresser avec un espoir d’identifier des pistes de solutions concrètes.

Selon une récente enquête socioéconomique menée par l'ONU Femmes en 2020, plus de 20% des femmes signalaient un arrêt total de leurs activités économiques dont la majorité sont des entreprises évoluant dans l’informel. Parmi les entreprises formelles et informelles interrogées, une baisse de revenus de plus de 50% a été constatée. Les entreprises féminines sont donc plus affectées par la crise multiforme du pays.

 

Le 11/03/2021 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté