Fermer

Vidéo. Mali: les textes régissant la presse et les médias sont devenus obsolètes

Mise à jour le 12/10/2021 à 11h24 Publié le 12/10/2021 à 11h23 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Médias
Mali: vers une réforme du code de la presse
© Copyright : Le360 / Diemba Moussa Konaté

#Mali : Les autorités faîtières de la presse malienne ont organisé ce lundi 11 octobre 2021 à la Maison de la presse, un atelier de réflexion sur le cadre juridique et règlementaire des médias. Il ressort des débats la nécessité de réformer rapidement le code de la presse et les textes régissant les médias.


Plusieurs représentants de la presse malienne, mais également des juristes et les représentants de l'administration malienne, notamment ceux du ministère de la Communication et de l'Economie numérique s'étaient donnés rendez-vous ce lundi 11 octobre 2021 à la Maison de la presse de Bamako. L'objectif était d'échanger sur l'état des textes régissant un secteur qui a connu des évolutions majeures au cours de ces dernières années.

>>> LIRE AUSSI : Liberté de la presse: l'Algérie de Gaïd Salah pire que celle de Bouteflika, selon Reporters sans frontières

Pour les participants, cette rencontre marque une étape très importante dans le contexte actuel de transformations profondes non seulement de la société, mais surtout de la démocratie malienne. Car elle "permet aux journalistes d’écrire ensemble une page nouvelle en matière d’amélioration de l’environnement structurel et institutionnel des médias, de leur efficacité et celle des acteurs du secteur afin d’exercer correctement leur rôle de promotion d’une démocratie inclusive, efficace et transparente au Mali", ont souligné les organisateurs.

Aujourd’hui, le Mali compte près de 500 radios de proximité commerciales, associatives et communautaires, près de 200 publications périodiques écrites en langue française et en langue nationale, une soixantaine de médias en ligne, une quarantaine de chaînes de télévision. Autant dire, qu'il est urgent de réformer des textes qui ne prennent pas toujours en compte ce développement.

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Mali: des journalistes reçoivent une formation pour lutter contre les fake-news

Selon le président de la maison de la presse, Bandiougou Danté, cet essor des médias maliens a été favorisé par la mise en place d’un cadre législatif et règlementaire consolidé au fil des différentes journées de réflexion dont la dernière remonte à l’an 2009.

Cet atelier, qui se tient à un moment où la question de refondation du Mali préoccupe les autorités de la transition et avec l’arrivée de nouveaux acteurs dans le paysage médiatique malien, est nécessaire pour évaluer le chemin parcouru, analyser sans complaisance les forces et faiblesses de l’arsenal juridique et règlementaire afin de dégager des pistes pour l’adapter à l’environnement actuel, estime Bandiougou Danté.


 

Le 12/10/2021 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté