Fermer

Vidéo. Mali: Nana Akufo-Addo venu exiger le respect du calendrier de transition

Publié le 18/10/2021 à 16h28 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté

#Politique
Vidéo. Mali: la Cédéao tape du poing sur la table pour le respect du calendrier de transition
© Copyright : Le360 / Diemba Moussa Konaté

#Mali : Le chef de l'Etat ghanéen, président en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo, a effectué une visite de travail au Mali hier dimanche 17 octobre 2021. Il était venu rappeler que l'organisation régionale tient à ce que soit scrupuleusement respecté le calendrier de la transition malienne.


Visiblement, le Mali et la Guinée ayant été suspendus pour cause de coup d'Etat, les 13 autres pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) tiennent à ce que la transition dans ces deux pays se fasse tel qu'ils l'ont exigé.

Ainsi, Nana Akufo-Addo, à la tête d'une forte délégation, est venu dire que ses homologues de la CEDEAO tiennent au respect du calendrier de la transition qui prévoit des élections à partir de février 2022.


>>> LIRE AUSSI : Mali: la Cédéao délivre un "message ferme" à la junte sur les élections

C'est tout le sens de la visite du président en exercice de la CEDEAO qui a, néanmoins, refusé de dévoiler à la presse le contenu de son entretien avec Assimi Goïta, président de la Transition malienne.

Il a donc fallu s'adresser à son entourage pour savoir pourquoi précisément, il était venu ce dimanche au Mali.

"Notre message est sans ambiguïté et nous l'avons clairement dit: il faut que les élections se tiennent aux dates prévues", a dit, hors micro, un membre de haut rang de la délégation, après les entretiens avec les autorités maliennes.

Ce même membre de la délégation ajoutera, toujours en off, que "l'objectif était de faire passer un message ferme. Et nous l'avons fait", a-t-il dit sous le couvert d'anonymat. Le chef de la junte et président de transition, le colonel Assimi Goïta, s'est livré pour sa part à "un plaidoyer pro domo".

>>> LIRE AUSSI : Guinée: la junte dévoile une charte de transition, sans date de fin

En d'autres termes, le colonel s'est fait l'avocat de sa propre cause en évoquant sans doute les contraintes qui se posent actuellement au Mali.

Mais, Nana Akufo-Addo, quant à lui, ne l'entend pas de cette oreille, puisqu'une délégation de la CEDEAO reviendra à Bamako avant fin octobre "en espérant obtenir des assurances", toujours selon la même source.

Le président Nana Akufo-Addo a été accueilli à sa descente d’avion par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, avant de se rendre au palais présidentiel de Koulouba. 

Il a rencontré la mission locale de suivi de la transition et les ambassadeurs des pays de la CEDEAO accrédités au Mali. Après cette rencontre avec les diplomates, le président de la transition et son hôte ont eu en entretien en tête-à-tête, les échanges ont été élargi aux deux délégations. Nana Akufo-Addo a été informé de la situation sécuritaire auquel la transition fait face.


Le 18/10/2021 Par notre correspondant à Bamako Diemba Moussa Konaté