Fermer

Mali: plusieurs soldats tués dans une embuscade attribuée aux jihadistes

Mise à jour le 17/03/2021 à 12h57 Publié le 17/03/2021 à 08h30 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
armée malienne
© Copyright : DR

#Mali : Au moins 11 soldats maliens ont été tués lundi et 11 sont portés disparus après une attaque attribuée à des jihadistes dans le nord-est, près des frontières du Burkina Faso et du Niger, a indiqué l'armée malienne dans la nuit de mardi à mercredi.

Un précédent bilan communiqué la nuit précédente faisait état de deux morts.

La relève du poste de Tessit, au sud-ouest d'Ansongo, est tombée dans une embuscade tendue par une centaine d'hommes à bord de pick-ups et sur des motos, a indiqué l'armée sur les réseaux sociaux.

Du côté de l'armée, "le bilan est de 11 morts, 14 blessés dont 8 graves, 11 portés disparus et 3 véhicules détruits. Côté ennemi, 7 morts (ont été) retrouvés sur le terrain", a ajouté l'armée.

>>> LIRE AUSSI: Mali: deux attaques contre deux bases militaires maliennes font plusieurs morts

Depuis 2012 et le déclenchement de rébellions indépendantiste puis jihadiste dans le nord, le Mali est plongé dans une tourmente multiforme qui a fait des milliers de morts, civils et combattants, et des centaines de milliers de déplacés, malgré le soutien de la communauté internationale et l'intervention de forces de l'ONU, africaines et françaises. La crise s'est propagée au Burkina Faso et au Niger.

La zone dite des trois frontières a fait l'objet après janvier 2020 d'un important effort militaire de la force française Barkhane et de ses partenaires sahéliens, spécialement dirigé contre l'organisation Etat islamique au grand Sahara. La France revendique d'avoir considérablement affaibli l'EIGS, tout en frappant aussi durement Al-Qaïda et ses affiliés, également actifs au Sahel.
Le 17/03/2021 Par Le360 Afrique - Afp