Société

Vidéo. Quand Bamako croule sous les déchets du curage des caniveaux

VidéoA Bamako, le curage des caniveaux relève de la responsabilité des autorités municipales. A l’approche de chaque hivernage, elles multiplient les efforts pour donner un visage reluisant à la capitale malienne. Mais les quartiers de la capitale ne sont pas tous logés à la même enseigne.

Par Diemba Moussa Konaté (Bamako, correspondance)
Le 21/08/2021 à 13h24
Quand Bamako croule sous les déchets issus du curage des caniveaux
Le360 / Diemba Moussa Konaté

Avec la saison des pluies, c'est le retour des désagréments de toutes sortes pour les Bamakois. Car, si dans le monde rural, les agriculteurs et éleveurs se frottent le main, dans les grande ville comme Bamako où les infrastructures font défaut, l'eau cause de multiples désagréments. 

Quand ils existent, les caniveaux sont rarement curés et quand la municipalité se livre à cette épreuve, les déchets sont souvent laissés à même la rue. Car, le service chargé de l’enlèvement des ordures, ne le fait pas à temps.

Il s'agit d'autant de choses qui provoquent souvent des inondations et causent des écroulements de maison dans la capitale malienne.

Néanmoins, pour les autorités municipales, la responsabilité est partagée, car ce sont les citoyens qui jettent eux mêmes les ordures ménagères dans les canalisation de la ville. En somme, municipalité et ménages se renvoient la balle, pendant que Bamako subit l'insalubrité. 

Par Diemba Moussa Konaté (Bamako, correspondance)
Le 21/08/2021 à 13h24