Economie

Risque pays et secteurs: Euler Hermes dégrade les notes de quatre Etats africains

A l'échelle de la planète, Euler-Hermes, leader mondial dans l'assurance-crédit, estime que 18 pays seront les plus touchés par les défaillances d'entreprises. Alors qu'au niveau du continent, des économies régulièrement citées en exemple sont concernées, dont le Maroc.

Par Mar Bassine Ndiaye
Le 31/03/2020 à 13h31, mis à jour le 31/03/2020 à 13h33
Egypte. Automobile: le made in Egypt passe à la vitesse supérieure

Les mauvaises nouvelles se suivent. Après la baisse de la croissance prévisionnelle de l'ensemble des pays du continent, voici que le spécialiste mondial de l'assurance-crédit, Euler-Hermes, abaisse la note de quatre pays africains. Il s'agit du Maroc, du Kenya, du Ghana et de l'Ile Maurice.

La compagnie d'assurance a présenté hier, lundi 30 mars, "ses notes trimestrielles de risques-pays et secteurs qui mesurent l’évolution du risque de non-paiement des créances commerciales", explique la note.

Ces pays africains pourraient faire partie des plus touchés par les défaillances de paiement, notamment du fait de l'impact de la crise liée au coronavirus. Ils sont ainsi parmi les 18 Etats recensés par Euler-Hermès à travers le monde. 

Ailleurs, les autres pays concernés sont le Japon, le Brésil et l'Inde, trois économies parmi les plus importantes du globe. Il y a également, en Europe la République tchèque, la Pologne, la Roumanie, l'Irlande, la Slovaquie et la Lettonie. Et enfin l'Equateur, la Thaïlande, l'Indonésie - les Emirats arabes unis et le Koweït qui viennent compléter le tableau. 

Euler-Hermes prévoit "une hausse des défaillances mondiales d’entreprises de 14 %" et 126 secteurs seront touchés, parmi lesquels figure l'automoibile, le transport, l'électronique et enfin la distribution. Ce sont là des secteurs clés pou rune économie comme celle du Maroc. 

Par Mar Bassine Ndiaye
Le 31/03/2020 à 13h31, mis à jour le 31/03/2020 à 13h33

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800