Economie

Les remorques du polonais Wielton à la conquête de l'Afrique du nord à partir du Maroc

C'est la filiale africaine du groupe polonais Wielton qui vient de créer une succursale au Maroc afin d'aller à la conquête du marché d'Afrique du Nord.

Par Mar Bassine Ndiaye
Le 19/03/2020 à 13h04, mis à jour le 19/03/2020 à 21h18
Les remorques du polonais Wielton à la conquête de l'Afrique du nord à partir du Maroc
DR

Le fabriquant polonais de remorques veut aller à la conquête du marché nord-africain à partir du Maroc. Il vient de créer, Wielton Africa Succursale, détenue par sa filiale dédiée à l'Afrique, à savoir Wielton Africa, qui, quant à elle, est basée en Côte d'Ivoire. L'information a été confirmée par Artur Pietrzak, directeur chez Wielton Africa qui affirme que "la succursale a été créée, il y a quelques jours au Maroc". 

C'est en 2016 que la filiale consacrée au continent africain a été créée à Abidjan pour servir de plateforme de distribution afin d'aller vers le marché de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), mais également du reste de l'Afrique. La construction d'une usine d'assemblage local était à l'ordre du jour au moment de la création de la filiale africaine.

"Wielton a également fondé une filiale en Côte-d’Ivoire où, comme le premier fabricant européen, il construit une usine d’assemblage de remorques routières", écrit notamment la maison-mère sur son site internet. Cependant, ce projet semble être en stand-by pour le moment. Wielton Africa se consacre à la distribution des propres modèles du groupe, mais également de plusieurs autres marques comme FrueHauf, Langendorf, Cardi ou Viberti. 

En Afrique, le groupe polonais est particulièrement actif dans les secteurs comme les BTP et les mines, notamment avec son modèle Sahel adapté aux réalités du marché local. 

Cette succursale au Maroc devrait ouvrir des perspectives autrement plus importantes, à cause de la taille du marché marocain, en particulier, et nord africain, en général, en matière de transport commercial, industriel et minier. 

 

Par Mar Bassine Ndiaye
Le 19/03/2020 à 13h04, mis à jour le 19/03/2020 à 21h18

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800