Fermer

Maroc-Mauritanie: relations bilatérales et géopolitique régionale, l'ambassadeur Hamid Chabar fait le point

Mise à jour le 19/12/2020 à 09h16 Publié le 18/12/2020 à 18h24 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Politique
Hamid Chabar

Hamid Chabar, ambassadeur du Royaume du Maroc en Mauritanie.

© Copyright : DR

#Maroc : Dans une récente interview, l’ambassadeur du Royaume du Maroc en Mauritanie, Hamid Chabar, parle du caractère «stratégique» des relations entre Rabat et Nouakchott, des récents développements géopolitiques dans le Maghreb et du succès diplomatique du Royaume sur la question du Sahara marocain.

L’ambassadeur du Maroc en Mauritanie Hamid Chabar, en poste depuis juin 2018, fait un tour complet des relations entre Rabat et Nouakchott, bâties par la géographie, l’histoire, les liens spirituels et une fraternité à toute épreuve, dans un entretien avec le site d’information arabophone en ligne «Al Akhbar».

Des rapports politiques, des échanges économiques et la proximité culturelle donnent aux relations une dimension stratégique dans de nombreux secteurs, souligne-t-il.

Le diplomate développe un argumentaire duquel il ressort que «les relations entre les 2 pays sont excellentes, ont connu un développement rapide et une dynamique sans précédent au cours des deux dernières années, comme en témoigne le rythme croissant des visites réciproques de ministres et hauts fonctionnaires en charge des différents secteurs». 


LIRE AUSSI: Vidéo. Sahara marocain: deux personnalités mauritaniennes saluent la position américaine


Ainsi «le Royaume du Maroc est le premier fournisseur africain du marché mauritanien, avec une part de 50%.Il est également le premier investisseur en Mauritanie. La Mauritanie importe du Maroc annuellement, 660.000 tonnes de divers produits, dont les fruits et légumes ne constituent que 13% de ce volume. En revanche, les produits industriels sont à l’avant-garde de ces échanges, notamment les emballages, les fournitures en carton, les produits en plastique, les générateurs et fournitures électriques, les médicaments et équipements médicaux, en plus du matériel et des intrants nécessaires aux secteurs industriel et agricole, tels que les pièces de rechange, les huiles industrielles, les engrais et les produits chimiques».

Par ailleurs, l’ambassadeur Hamid Chabar a rappelé la forte présence des entreprises marocaines sur le marché mauritanien, notamment «dans les secteurs des télécommunications, de la banque, de la distribution domestique de gaz, de la fabrication de ciment et de matériaux de construction, la valorisation des produits de la pêche opérée par les petites et moyennes entreprises, et autres dans le domaine des services».


LIRE AUSSI: Vidéo. L'obstruction du passage d'El Gueguerat par le Polisario provoque une pénurie de fruits et légumes à Nouakchott


Le diplomate a révélé «qu’il y a [eu] 42 échanges de visites officielles pendant cette période, malgré les répercussions de l’épidémie du coronavirus (Covid-19), qui a considérablement affecté l’activité diplomatique bilatérale, régionale et internationale. Sa Majesté Mohammed VI et le président Mohamed Cheikh El Ghazouani ont exprimé, à l’occasion d’un récent appel téléphonique, leur grande satisfaction au sujet du développement rapide que connaît la coopération bilatérale, ainsi que leur grande volonté de la consolider et de la hisser à un niveau à même de permettre l’approfondissement des rapports entre les 2 pays, l’élargissement de ses perspectives et la diversification de ses domaines». 

Illustration des propos du diplomate: des entreprises telles que la Mauritel, filiale de Maroc Telecom et opérateur historique dans ce domaine, Attijari Bank Mauritanie, Ciment du Sahel… font partie du paysage économique au quotidien du peuple mauritanien.

L’excellence de ces rapports est également matérialisée par la coopération et les échanges «au niveau culturel, la tenue de la réunion de la Commission militaire mixte mauritano-marocaine au début de l’année 2020, et la création d’un groupe d’amitié parlementaire mauritano-marocaine…».


LIRE AUSSI: Mauritanie: 1,6 milliard d'ouguiyas d’investissements marocains dans la Zone franche de Nouadhibou


Abordant la géopolitique régionale, l’ambassadeur Hamid Chabar a salué la décision du gouvernement américain de reconnaître la pleine souveraineté du Maroc sur la région du Sahara marocain.

Celle-ci «est en conformité avec les résolutions du Conseil de Sécurité qui, depuis 2007, considèrent que la proposition marocaine d’autonomie est sérieuse, crédible et réaliste, et permettrait de trouver une solution définitive à ce conflit».

L’ambassadeur est également revenu sur la réouverture du passage frontalier de Guerguerat (500 kilomètres au nord de Nouakchott et 55 km de la ville de Nouadhibou) à la circulation des personnes et au trafic de marchandises, soulignant «que l’intervention marocaine a été saluée par tous les pays, notamment les Etats arabes, africains, européens et américains».

A signaler que le blocus par les séparatistes du Polisario de ce passage frontalier qui conduit vers la Mauritanie est une violation d’un cessez-le-feu en vigueur depuis 1991.

Depuis l’opération marocaine du 13 novembre 2020, la propagande du Polisario fait état de «combats» imaginaires.         

Cet entretien est le premier que l’ambassadeur du Maroc accorde à un média mauritanien.

Cependant, il convient de rappeler une tribune du diplomate plaidant en faveur de la coopération Sud-Sud, dans la perspective d’une gestion collective des effets de l’après-pandémie du coronavirus (Covid-19), publiée il y a quelques mois.
Le 18/12/2020 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck