Economie

Maroc: des étudiants de l’Université Mohammed VI Polytechnique explorent les opportunités d’affaires en Afrique du Sud

Des étudiants de l’Africa Business School (ABS), relevant de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Benguérir, ont effectué, du 19 au 23 septembre à Johannesburg, un voyage d’études pour découvrir l’environnement économique et les opportunités d’affaires en Afrique.

Par Le360 Afrique (avec MAP)
Le 24/09/2022 à 13h53, mis à jour le 24/09/2022 à 14h00
johannesburg
Johannesburg, capitale économique de l'Afrique du Sud. | DR

Au programme de ce voyage, effectué dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut Gordon of Business science (GIBS) basé à Johannesburg, figure notamment des séminaires sur l’avenir des affaires en Afrique et en Afrique du Sud, la compétitivité des entreprises africaines, le rôle du secteur minier et la construction de la résilience dans le continent.

Les participants à cette formation ont bénéficié également de visites de terrain pour découvrir les process et les systèmes de gestion de certaines sociétés sud-africaines.

Dans une déclaration à la MAP, François Thérin, directeur des Open Prorams au sein de l’ABS, a souligné que l’objectif de ce voyage est d’exposer les étudiants inscrits dans la formation d’Exécutive MBA à l’environnement économique, social et culturel de l’Afrique du Sud.

À l’instar du Maroc, ce pays d’Afrique austral est doté d’une économie forte et très diversifiée avec des opportunités d’affaires, a-t-il souligné, notant que le rôle de l’ABS est de former les futurs managers afin d’aligner leurs connaissances avec les besoins de l’économie.

Dans une déclaration similaire, Hicham Mansouri, étudiant au sein de l’ABS et cadre de la Supply chain au sein de l’Office chérifien des phosphates (OCP), a affirmé que le Maroc et l’Afrique du Sud peuvent développer leur coopération dans plusieurs domaines comme l’automobile, l’aéronautique, l’agriculture, l’éducation la recherche et le développement.

Notant que l’Afrique est un continent très prometteur en termes de croissance économique, il a signalé que la mise en place de la Zone de libre-échange continentale (ZLECAf) pourrait présenter des opportunités importantes pour les pays du contient en termes de commerce intra-africain.

À cet égard, il a mis l’accent sur la nécessité d’éliminer les barrières commerciales qui continuent de représenter un obstacle majeur au développement de l’économie du contient.

Pour sa part, Aicha Dahbi, Manager Assurance au sein de l’OCP, a souligné que cette semaine a été une occasion d’échanger avec différents intervenants académiques et d’acteurs économiques, afin de mieux comprendre les différents aspects des économies africaines, notamment celle de l’Afrique du Sud.

Quant à Siham Samhane, Directrice financière et administrative au sein de la Société d’aménagement de la ville verte de Benguérir (SADV), filiale de l’OCP, elle a fait savoir que ce voyage d’études a été très riche d’enseignements, aussi bien sur le plan théorique que pratique.

Par Le360 Afrique (avec MAP)
Le 24/09/2022 à 13h53, mis à jour le 24/09/2022 à 14h00