Maroc. AMCI: Mohamed Methqal reçoit le Commissaire de l’UA aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité

Mohamed Methqal, ambassadeur et directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), et Bankole Adeoye, Commissaire de l'Union Africaine (UA) aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité.
Mohamed Methqal, ambassadeur et directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), et Bankole Adeoye, Commissaire de l'Union Africaine (UA) aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité. . DR
Le 18/11/2021 à 12h20, mis à jour le 18/11/2021 à 12h22

Mohamed Methqal, directeur général de l’AMCI, s’est entretenu avec Bankole Adeoye, Commissaire de l'UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité. La formation des élites africaines et la dimension humanitaire de la politique étrangère du Maroc ont été au centre de cet entretien.

Mohamed Methqal, Ambassadeur directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), a reçu, le mercredi 17 novembre 2021, au siège ladite agence à Rabat, Bankole Adeoye, Commissaire de l'Union Africaine (UA) aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité.

Les échanges entre les deux parties ont porté sur «les mécanismes de coopération sud-sud visant à promouvoir la paix et la sécurité en Afrique, ainsi que sur le rôle actif du Royaume du Maroc dans le cadre de la mise en oeuvre de la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, pour une coopération solidaire et agissante à l’échelle du Continent», selon l’AMCI.

A ce titre, il faut souligner que le Maroc, via la coopération Sud-Sud, a formé plus de 25.000 lauréats du continent et qu’actuellement, plus de 13.000 étudiants venant de 47 pays africains poursuivent leurs études dans les universités et grandes écoles marocaines dont 12.000 sont bénéficiaires de bourses marocaines. Cela sans compter les fonctionnaires de différents secteurs d’activités -douane, impôts, eau et assainissement, santé,…- qui viennent se former et se perfectionner au Maroc, faisant du royaume l’un des plus importants lieux de formation des élites et des ressources humaines africaines.

Lors de cette rencontre qui s’inscrit dans la continuité des échanges tenus entre Bankole Adeoye et Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Methqal et Adeoye ont aussi discuté «des moyens favorisant le développement de la coopération sud-sud au profit de l’émergence du Continent africain, ainsi que des principales actions humanitaires déployées par le Royaume au profit de plusieurs pays membres de l’Union africaine».

Ainsi, outre la dimension de formation des talents africains, cette rencontre a été aussi l’occasion de discuter de la dimension humanitaire avérée de la politique étrangère marocaine sous le leadership du roi Mohammed VI. Ainsi, le Maroc accorde des aides humanitaires médicales, logistiques et alimentaires à plusieurs pays africains faisant face à des situations d’urgence ou de crises liées aux catastrophes naturelles.

Des actions qui ont été saluées par le Commissaire de l'Union africaine (UA) aux Affaires, politiques, à la paix et à la sécurité, qui a saisi l’occasion pour saluer l’initiative royale de solidarité relative à l’acheminement d’aides médicales à plus de 21 pays africains pour faire face à la progression de la pandémie du Covid-19. Une aide intervenue à un moment opportun où les pays africains avaient du mal à obtenir des produits médicaux nécessaires à la prévention et à la lutte contre la pandémie du Covid-19. Le Maroc avait offert plus de 8 millions de masques sanitaires, plus d’un million de visères, plus de 700.000 charlottes et de blouses, plus de 30.000 litres de gel hydroalcoolique, plusieurs dizaines de milliers de boites de chloroquine et d’azthromycine utilisés dans le cadre des traitements anti-Covid-19. Des lots offerts par le royaume et acheminés par la compagnie Royal Air Maroc aux différents pays bénéficiaires.

Occasion aussi pour lui de souligner la stratégie multidimensionnelle du roi Mohammed VI pour aider les pays africains à faire face aux menaces et aux défis sécuritaires au niveau du continent via la coopération Sud-Sud et le développement de projets structurants d’envergure contribuant à l’intégration régionale pour un développement durable du continent africain.

Enfin, ces discussions qui se sont déroulées en présence de l’Ambassadeur Mohamed Arrouch, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Union africaine, a été l’occasion pour les deux responsables de réitérer leur volonté commune d’œuvrer pour la consolidation de la coopération et du partenariat entre le Maroc et l’Union africaine.

Par Moussa Diop
Le 18/11/2021 à 12h20, mis à jour le 18/11/2021 à 12h22