Economie

Mauritanie: l'UE reverse 57,5 millions d'euros au titre de l'accord de pêche

le gouvernement mauritanien vient de percevoir 57,5 millions d'euros de l'Union Européenne, au titre de la compensation annuelle pour l'accord de pêche. L'annonce en a été faite hier par la Délégation européenne.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 20/11/2018 à 11h08, mis à jour le 20/11/2018 à 11h14
pêche industrielle
DR

C'est là une vraie bouffée d'oxygène pour le gouvernement mauritanien. que cette enveloppe de 57,5 millions d’euros que vient de lui reverser l'UE au titre de la compensation annuelle prévue par l’accord de pêche entre les deux parties, annoncé ce lundi par un communiqué de la représentation européenne à Nouakchott.

"Ce paiement forfaitaire vient en addition des licences obligatoires achetées par les armateurs européens pour chaque navire venant pêcher dans les eaux mauritaniennes et des redevances payées sur les prises effectuées après contrôle des autorités compétentes. L’accord multi-annuel est une expression de la longue et fructueuse coopération entre l’Union Européenne et la Mauritanie dans le secteur de la pêche".

Ainsi, l’Union Européenne souhaite, dans ce communiqué, que "ce partenariat privilégié se poursuive et se renforce dans le contexte de négociations du futur protocole qui doivent avoir lieu au cours de l’année 2019".

Le communiqué de la délégation européenne de Nouakchott rappelle par ailleurs que "la contrepartie financière relative à l’accès des navires de l’Union Européenne (UE) aux zones de pêche mauritaniennes se fait dans des conditions définies d’un commun accord par les deux parties. Celles-ci s’engagent à promouvoir une pêche responsable sur la base des principes d’une exploitation durables des ressource halieutiques et des écosystèmes marins".

Sur la base d’un accord signé en 2016 et valide pour quatre années, les navires européens sont autorisés à pêcher dans la Zone exclusive mauritanienne les espèces suivantes: crevette, poisson démersal, thon et petit pélagique.

Cette activité des bateaux de pêche européens est menée contre le versement annuel d'une enveloppe de 59,125 millions d’euros, dont 55 millions pour les totaux admissibles des captures, et 4,125 millions d’euros afin de soutenir le développement de la politique du secteur de la pêche en Mauritanie.

Les bateaux qui pêchent dans les eaux mauritaniennes sont dans leur grande majorité espagnols, mais aussi italiens, portugais, français, allemands, lettons, lithuaniens, néerlandais, polonais, britannique, ou irlandais.

Rappelons enfin que premier accord de pêche entre l’UE et la Mauritanie date de 1989.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 20/11/2018 à 11h08, mis à jour le 20/11/2018 à 11h14

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800