Fermer
#Economie

Mauritanie: un guide sur les potentialités et les opportunités d'investissement

Publié le 11/06/2022 à 11h37 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Mauritanie : Guibook For Business Globbetrotters a produit un guide sur l’investissement en Mauritanie. Pascal Belda, fondateur et président de cette institution, donne un aperçu du contenu de ce document qui présente les potentialités et les opportunités d'investissement en Mauritanie.

La Mauritanie recèle d'importantes ressources minières (cuivre, or, uranium...), des hydrocarbures (pétrole, gaz...) et d'importantes ressources halieutiques, avec l'une des côtes les plus poissonneuses du monde. Le pays dispose également d'énormes potentialités pour le développement des énergies renouvelables: solaire, éolien, hydrogène vert, etc.

Cependant, cet important potentiel est encore très faiblement exploité faute d'investissements. Et c'est ce que Pascal Belda, fondateur et président de Guibook For Business Globbetrotters, une institution privée, met en exergue dans un guide qui présente «les infrastructures, les opportunités de transport, la communication, l’industrie, les finances, le tourisme, les pêches et les mines» de la Mauritanie.

>>> LIRE AUSSI: La Mauritanie et le Sénégal bientôt dans le cercle des producteurs et exportateurs africains de gaz

Belda présente le «eBIZ Guides comme un concept innovant qui allie le monde des affaires avec les loisirs, le tourisme. Un outil qui répond à l’ère de la globalisation, la recherche d’opportunités, avec des informations précises et pratiques pour aborder les marchés porteurs dans les meilleures conditions».

Reste que si la Mauritanie n'arrive pas à attirer davantage d'investissements directs étrangers (IDE), c'est parce que les potentialités ne suffisent pas pour attirer les investisseurs étrangers. Un environnement des affaires attractif est fondamental. Malheureusement, en Mauritanie, des écueils importants sont à relever, notamment en ce qui concerne le volet juridique des affaires.

>>> LIRE AUSSI: Énergies propres: des méga-projets de production d’électricité et d’hydrogène vert annoncés en Mauritanie et au Maroc

Me Sall Aly Dialaw relève ainsi une série d’obstacles juridiques constituant un frein au développement du climat des affaires. Il cite le problème de l’accès et de la disponibilité des informations à caractère commercial, le non-respect du principe d'inamovibilité des juges du siège entraînant une affectation fréquente des présidents de juridiction commerciale, la pénalisation de certaines affaires relevant de la compétence de ces juridictions et la fréquence des faillites frauduleuses et rapides de certaines entreprises, sans conséquences judiciaires et juridiques pour les présumés auteurs de ces infractions.
Le 11/06/2022 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck